Hugo Queval a déjà tout d'un vrai styliste. Ce jeune lycéen caennais de 17 ans vient d'organiser son premier défilé de mode dans la salle du Réfectoire de l'hôtel de ville de Caen. Un rêve d'enfant et le début, peut-être, d'une grande carrière.

La valeur n'attend pas le nombre des années. Hugo Queval vient de le prouver en organisant, à 17 ans, son premier défilé de mode, dans la salle du Réfectoire de l'hôtel de ville de Caen. Ce vendredi 19 mai 2023, 27 de ses créations ont été présentées au public grâce aux concours de ses camarades de lycée devenus mannequins, le temps d'une soirée.

Soutenu par la ville de Caen, dans le cadre de son prix "Caen t'es jeune", Hugo Queval a pu vivre son rêve d'enfant. Il lui a fallu 6 mois de travail, la plupart du temps, dans le salon de ses parents, pour imaginer et créer ses tenues pour hommes et femmes. 

Depuis qu'il est enfant, Hugo ne pense qu'à ça. Devenir styliste de mode. Il a dessiné ses premiers croquis en CM2 et au collège. 

Quand j'étais petit, je regardais les dessins animés, les séries et les films et la première chose que je regardais, c'était comment les gens étaient habillés et ce que je pourrais changer.

Hugo Queval

Lycéen styliste caennais

Le début d'une carrière prometteuse 

À 17 ans, son bac en poche, Hugo Queval compte bien devenir styliste de profession. "Plus je grandis, plus je travaille, plus je crée, plus je vois mes projets se réaliser, plus ça me donne envie de continuer dans cette voie. Si je n'arrive pas à entrer dans une école de mode, je ferai une année sabbatique, pas question d'aller à la fac dans une filière qui ne me plaît pas". 

Un jour, Hugo Queval marchera peut-être dans les pas d'un de ses modèles, lui aussi Normand. Un certain Christian Dior

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité