• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Il roulait à 178 km/h sous l'emprise de cocaïne et d'amphétamines

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

8 mois de prison avec sursis et une mise à l'épreuve de 24 mois : c'est la peine infligée par le TGI de Caen à un automobiliste de 26 ans flashé par un radar à 178km/h puis intercepté par les forces de l'ordre. 

Par L.A.

Il devra se soigner. L'homme de 26 ans qui avait été arrêté le vendredi 15 décembre 2017 après avoir été contrôlé à 178 km/h au lieu de 110, sous l'emprise de stupéfiants, a comparu au Tribunal de Grande Instance le 23 janvier.

L'affaire est relatée par nos confères de la Manche Libre : aux forces de l'ordre qui l'avait arrêtées, il expliquait "être allé faire ses courses à Amsterdam" la veille. Dans sa voiture, du cannabis et des champignons hallucinogènes seront retrouvés. Ses analyses de sang révéleront qu'il avait consommé des amphétamines, de la cocaïne et du cannabis. L'automobiliste affirme les avoir consommés lors de son voyage et non le jour de son arrestation. 

Il écope de huit mois de prison avec sursis, 24 mois de mise à l'épreuve, une obligation de soin et de travail, pour conduite sous stupéfiants en récidive et détention de stupéfiants. Il pourra repasser son permis dans 18 mois. 

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus