Cigarette désormais interdite dans tout le parc hospitalier du CHU de Caen

La lutte contre le tabagisme est un engagement de longue durée pour le CHU de Caen Normandie. A partir de ce mercredi 19 avril, il est interdit de fumer dans tout le parc hospitalier, à l'exception des abris fumeurs mis en place par l'établissement.

Des patients, des agents ou encore des visiteurs qui fument une cigarette devant les portes d'entrées de l'hôpital. Une scène qui se répétait à longueur de journée et même de nuit. Mais à compter de ce mercredi 19 avril 2023, il est interdit de fumer dans tout le parc hospitalier.

Des abris pour les fumeurs

Des affiches et un beau panneau tout neuf mentionnent cette nouvelle restriction. Pour les fumeurs; des abris dédiés ont été installés. L'un d'eux est situé à quelques mètres de l'entrée du CHU de Caen et pourtant il est désert : "J'ai vu, je trouve ça bien, mais je ne savais pas qu'on était obligé de fumer dedans" nous explique une personne, la cigarette à la main. Un peu plus loin, un visiteur est lui aussi en train de fumer : "Ah c'est vraiment à l'intérieur de l'abri ? Je ne savais pas", lance ce dernier.

C'est pourtant bien dans ces abris, et seulement là, qu'il est désormais possible de fumer une cigarette aux abords de l'hôpital. "C'est une bonne initiative, ça ne me perturbe pas de me déplacer" explique un visiteur. Un autre fumeur, lui, ajoute : "Les odeurs de tabac et la fumée entraient dans l'hôpital, c'est pas l'idéal. Moi, je fume et je comprends qu'on mette ça en place. Faut prendre conscience que tout le monde n'est pas fumeur".

Une signalétique a été installée pour que les fumeurs rejoignent ces abris dédiés dans différents endroits du parc hospitalier.

Accompagner les fumeurs vers l'arrêt de la cigarette

La décision a été prise par la direction générale de l'hôpital et le comité de pilotage du CHU de Caen Normandie dans le cadre de sa politique de lutte contre le tabagisme et son engagement dans la charte "Lieu de santé sans tabac". Des bonnes habitudes qu'il est encore parfois difficile d'adopter : "On ne va pas pouvoir tout légiférer d'un coup. Après, on compte sur les personnes, on va les informer et les guider".  

L'objectif est de protéger tous ceux qui ne fument pas, mais aussi d'accompagner ceux qui souhaiteraient arrêter de fumer. 

"L'idée c'est de préserver les non-fumeurs lorsqu'ils arrivent au CHU mais également les fumeurs parce-que je reçois en tabacologie des personnes qui fument et qui aiment bien passer dans une zone où il n'y a pas de tabac. C'est compliqué déjà pour eux car beaucoup veulent arrêter"

Marie Van Der Schueren

Tabacologue au CHU de Caen

L'unité de coordination de tabacologie proposera aussi un accompagnement aux patients et agents qui souhaitent se sevrer.

En Normandie, le nombre des fumeurs est en baisse. Il est de 23% contre 30% avant 2017. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité