• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

“Justice morte” : les avocats normands manifestent à Paris

La quasi-totalité du barreau de Dieppe s'est mobilisée à Paris / © Emilie Leconte
La quasi-totalité du barreau de Dieppe s'est mobilisée à Paris / © Emilie Leconte

Les avocats normands ont pris la route ce matin, direction Paris et la manifestation de ce mercredi 11 avril, en cette journée "Justice morte". Une centaine d'avocats sur les quatre cents que compte le barreau de Caen sont ainsi mobilisés ainsi qu'un peu plus de 200 avocats de l'ex-Haute Normandie

Par LA/CM

Après la journée du 30 mars, les avocats sont de nouveau dans la rue ce mercredi 11 avril. Ils se dressent face au projet de loi de "Programmation pour la Justice", qu'ils accusent de n'être "dicté que par des considérations budgétaires". Plusieurs syndicats appellent à une grande manifestation à Paris, à partir de 13 heures, place du Châtelet.

Plusieurs représentants des différents barreaux normands seront présents.

Une soixantaine d'avocats du barreau de Rouen manifestent Place du Châtelet cet après-midi / © Emilie Leconte
Une soixantaine d'avocats du barreau de Rouen manifestent Place du Châtelet cet après-midi / © Emilie Leconte
Les avocats de Seine-Maritime et de l'Eure se mobilisent. Au total, 60 avocats du barreau d'Evreux ont fait le déplacement, même nombre pour Le Havre et pour Rouen. A Dieppe, la quasi totalité des avocats, une quarantaine, s'est rendu à Paris pour manifester. Pour l'heure, la police comptabilise 3500 manifestants au total dans le centre de la capitale. 

Reportage d'Emilie Leconte et Véronique  Arnoult

Les avocats et juges normands manifestent à Paris

Dès 7 heures ce matin, un quart des avocats du barreau de Caen (une centaine sur 400)  ont embarqué dans des cars direction la capitale. 

Images de Gildas Marie

Départ des avocats caennais pour la manif parisienne

Partis de Rouen, les avocats et greffiers vont rejoindre leurs confrères partis de Caen
(reportage d'Emilie Leconte et Véronique Arnoult)

Interview de Maître Eric di Costanzo, bâtonnier de Rouen

Voilà déjà plusieurs semaines que les avocats sont mobilisés contre contre le projet de Loi de programmation de la justice 2018-2022. Ils dénoncent une réforme conçue uniquement pour faire des économies budgétaires et ce au détriment des justiciables. "Nous allons à Paris sous le slogan: Nous marchons pour VOS droits", explique Sylvie Morin-Mouchenotte, bâtonnière du Barreau de Caen, "Nous ne manifestons pas pour notre profession, nous manifestons pour que tout justiciable, quel que soit son lieu de résidence, puisse avoir accès au droit et au juge".  

Journée justice morte: itw 1 de Sylvie Morin-Mouchenotte, Batonnière du Barreau de Caen

Si le maintien des tribunaux de grande instance a été acté par la garde des sceaux (il s'agissait du premier point de crispation au début du mouvement des avocats), l'avenir des tribunaux d'instance et la constitution de pôle de compétences ( des tribunaux spécialisés en quelques sortes) leur fait craindre la création de "déserts judiciaires".

Journée justice morte: itw 2 de Sylvie Morin-Mouchenotte




A lire aussi

Sur le même sujet

Le Havre : quels besoins nouveaux avec le Brexit ?

Les + Lus