Le département du Calvados va accueillir la flamme olympique

Publié le Mis à jour le
Écrit par François Ormain .

Après la Seine Maritime, le Calvados est le deuxième département normand à candidater pour que la flamme olympique éclaire son territoire à la veille du lancement des jeux de Paris 2024.

Le département, labellisé "Terre de Jeux 2024", l'a annoncé ce lundi 21 novembre 2022 sur son compte Twitter. Les élus du conseil départemental ont voté la coquette somme de 180 000 euros, demandée par le comité d'organisation pour que l'emblème du sport universelle contribue au rayonnement du Calvados.

D'autres départements réfléchissent ou refusent 

D'autres départements sont sur les rangs. L'Eure notamment, qui réfléchit à cette opportunité exceptionnelle de communiquer sur son territoire. L'Orne en revanche, a décliné cette possibilité estimant que la somme demandé, 150 000 euros hors taxe était trop élevée.

Symbole d'universalisme

Il y a quatre ans, à la veille des jeux de Tokyo, le parcours de la flamme avait était affecté par la crise sanitaire. Qu'en sera-t-il en 2024 ? Difficile à dire dans un contexte international qui pourrait rester très incertain. La flamme à vocation à défendre des valeurs d'universalisme  et de liberté des jeux olympiques. C'est dans cet esprit que le Calvados a validé cette décision. Avec sans doute en perspectives de nombreux événements culturels, associatifs ou scolaires qui pourraient émailler ce passage.        

Le parcours de la flamme olympique sera dévoilé vers l'été 2023 avec un "esprit fédérateur clair", être "un relais pour tous, partout en France, pour la promotion du sport", affirment les organisateurs de Paris 2024.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité