Le Stade Malherbe de Caen s'impose chez le leader "incontesté et incontestable" du championnat de ligue 2

Après la cruelle déception du match face à Dijon, Caen relève la tête et se paye le leader du championnat de ligue 2, Toulouse, sur son terrain. Les Normands s'imposent par trois buts à deux.

"On va appeler ça la rage caennaise, la rage nous a permis de balayer l'injustice qu'on a vécu il y a une semaine." C'est peu dire que la défaite la semaine dernière à domicile face à Dijon a profondément marqué le Stade Malherbe de Caen. Et au moment de célébrer cette victoire face au leader du championnat de ligue 2, Stéphane Moulin ne peut s'empêcher d'évoquer ce mauvais souvenir. "C'est une belle soirée ce soir et je suis content pour le groupe, le club, les supporters aussi parce que quelle frustration mardi dernier que de devoir repartir du stade avec un défaite alors qu'elle était tellement imméritée !"

Comme ses joueurs, l'entraîneur du Stade Malherbe de Caen avait le sourire ce lundi soir. "Ils sont allés au bout d'eux-mêmes pour aller chercher cette victoire qui s'apparente à un petit exploit. On est venu pour ça. L'objectif c'était de viser l'exploit. Il fallait y croire Nous on y croyait. Il fallait mettre les ingrédients." Et d'entrée de jeu, les Normands ont montré qu'ils n'avaient pas fait le déplacement dans le sud pour faire de la figuration. Caen ouvre le score dès la 8e minute grâce à une jolie tête décroisée de Franklin Wadja sur un corner de Jessy Deminguet. 

"Il a fallu du caractère pour revenir à 2-2"

Mais Toulouse revient dans le match sept minutes plus tard sur un penalty obtenu après une main de Prince Oniangue. Le Néerlandais Branco van den Boomen se charge de le transformer et creuse l'écart deux minutes plus tard sur un coup franc excentré dans la lucarne de Rémy Riou, le portier caennais. "Il a fallu du carcatère pour revenir à 2-2 et repasser devant juste avant la mi-temps", se félicite Stéphane Moulin qui, la veille du match, estimait dans les colonnes de nos confrères de Sportsacaen qu'il manquait au groupe une âme de compétiteur. 

Très vite, les Caennais repartent à l'attaque. Après une première tentative qui finit sur la barre à la 19e minute, Caleb Zady Sery, déboulant sur le côté droit, piège le gardien toulousain d'un centre rasant et remet les compteurs "à zéro" (39e). Et juste avant la pause, c'est Jessy Deminguet qui enfonce le clou, bien servi par Ali Abdi. Le Stade Malherbe de Caen mène 3-2 à la mi-temps et les Toulousains, malgré leurs assauts répétés, ne parviendront pas par la suite à faire bouger d'un iota le tabelau d'affichage. "On a marqué trois jolits buts. On aurait pu en marquer d'autres", estime Stéphane Moulin, "On a eu plusieurs fois la balle de 4-2", comme aux 71e et 75e minutes. 

Un "état d'esprit conquérant"

En battant Toulouse sur son propre terrain, le Stade Malherbe de Caen réalise un joli coup : il est le premier à faire chuter le leader de ligue 2 cette saison et repart à la maison avec trois précieux points. Mais à entendre Stéphane Moulin, l'essentiel n'est peut-être pas là. "C'est un vrai match. On a lutté, on a subi parfois, mais on a été admirable d'abnégation et de solidarité. On a vraiement abordé ce match avec l'état d'esprit qu'il fallait. Et dans la régularité et la constance. C'est ce qui nous manquait ces derniers temps", souligne Stéphane Moulin, "Les joueurs ont démontré que quand tout le monde était sur la même longueur d'onde avec cet état d'esprit conquérant, ça nous permet de prendre trois points, y compris chez le leader incontesté et incontestable.

Pas question pour autant de se reposer sur ses lauriers. "J'espère maintenant qu'il y aura de la continuité. C'est bien de le faire mais faut être capable de le reproduire." Sinon Toulouse restera le coup d'un soir. Le Stade Malherbe de Caen est désormais neuvième au classement de ligue 2.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sm caen football sport