Cet article date de plus de 3 ans

Norman Rockwell, le coup de maître du Mémorial de Caen

Entre Juin et septembre 2O19, le Mémorial accueillera 70 tableaux du célèbre peintre américain Norman Rockwell. Un évènement que les responsables du musée caennais ont officialisé, hier, à New-York.
Joël Bruneau, le maire de Caen, et Stéphane Grimaldi, le directeur du Mémorial, étaient à New-York, hier, pour une conférence de presse.
Joël Bruneau, le maire de Caen, et Stéphane Grimaldi, le directeur du Mémorial, étaient à New-York, hier, pour une conférence de presse.
"C’est le plus gros coup de ma carrière!" Stéphane Grimaldi peut sourire et savourer l’instant. Après des mois de travail et de tractations, le directeur du Mémorial de Caen touche au but. L’an prochain, son musée sera le seul en Europe à accueillir pendant quatre mois (de juin à septembre 2019) la plus grande collection de tableaux du peintre américain Norman Rockwell.

 



Ce mercredi à New-York, une conférence de presse a officialisé cette bonne nouvelle pour le Mémorial et pour la Ville. Joël Bruneau, le maire de Caen, a d’ailleurs lui aussi fait le voyage pour l'occasion : "C’est la première fois que certains de ces tableaux seront exposés hors des Etats-Unis. C’est un privilège et une belle reconnaissance pour le Mémorial".



"Rockwell c'est l'Histoire des Etats-Unis"


Pour beaucoup de Français, les portraits de Norman Rockwell sont méconnus…et se résument bien souvent au refrain chanté par Eddy Mitchell au milieu des années 90.
Aux Etats-Unis, Norman Rockwell (1894-1978) est pourtant l’un des artistes les plus populaires du XXe siècle. Ses tableaux ont illustré pendant plus de 40 ans les couvertures du magazine Saturday Evening Post. 

Norman Rockwell.
Norman Rockwell.


"Ses traits hyperréalistes ont su capter l’âme américaine dans les scènes de la vie quotidienne, explique Laurie Norton la directrice de la fondation Rockwell basée dans le Massachusetts. En s'inspirant de photographies et de scènes de la vie quotidienne, Norman Rockwell raconte l’Histoire des Etats-unis.
"De la seconde guerre mondiale à celle du Vietnam en passant par la ségrégation
, poursuit Stéphane Grimaldi. Il était donc naturel que le Mémorial de Caen se porte candidat pour accueillir une telle exposition.

La liberté de Parole, l'un des tableaux les plus célèbres de Rockwell.
La liberté de Parole, l'un des tableaux les plus célèbres de Rockwell.

Outre-Atlantique, Rockwell est un trésor national symbolisait par son oeuvre majeure : "Les Quatre Libertés", une série de quatre tableaux peints en 1942 après le célèbre discours du président Franklin Delano Roosevelt qui annonce l'entrée en guerre des Etats-unis. 



Au total 70 tableaux de Rockwell seront exposés au Mémorial l'an prochain. "Leur valeur totale est estimée à 400 millions de dollars, explique Stéphane Grimaldi. Il a d’abord fallu trouver les moyens de les transporter dans des conditions spéciales et surtout de les assurer pour leur permettre de venir en France ».



Pour accueillir cette exposition, le Mémorial va devoir aussi renforcer sa sécurité. "En l’état actuel, c'était inimaginable, poursuit Stéphane Grimaldi. La salle d’exposition va subir de gros travaux afin être blindée, l’hygrométrie y sera contrôlée en permanence. Il y aura des caméras et des gardiens 24 heures sur 24".

Le coût total de ces travaux est estimé à 300.000 euros. "Mais c’est aussi un investissement nécessaire pour l’avenir. Le Mémorial pourra ainsi accueillir régulièrement de telles expositions". Dans un an, les oeuvres de Norman Rockwell seront donc les invitées vedettes du Mémorial. Une belle vitrine pour célèbrer le 75e anniversaire du Débarquement en Normandie. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie politique fusion des régions réforme territoriale mémorial de caen histoire débarquement dday sorties et loisirs événements culture