Où se situe le SM Caen dans les temps de passage pour monter en Ligue 1 ?

En battant Angers (2e) lundi dernier, le SM Caen s'est replacé dans la course à la montée en Ligue 1. 6e, à un point du Top 5 et des barrages, le club normand est-il encore en mesure d'accéder à l'élite en fin de saison, directement ou indirectement ? On fait le point.

À 12 journées de la fin du championnat, le suspense est plus que jamais de mise en Ligue 2. Tous les acteurs du football français s'accordent pour établir que le niveau de la division n'a jamais été aussi dense et homogène.

Preuve en est, Grenoble (5e) n'a que dix points d'avance sur Dunkerque (17e), soit l'écart le plus faible des 25 dernières années ! En conséquence, la lutte pour la montée dans l'élite est plus féroce que jamais. Dans la meute des prétendants, où se situe le SM Caen ?

Un top 5 accessible...

À seulement une longueur du Top 5, le club normand peut évidemment croire en la possibilité de jouer les barrages d'accession à la L1. D'ailleurs, en terminant 5e l'an dernier, il les aurait disputés sans la réforme du passage de la première division à 18 clubs.

6e en 2022, 5e en 2023, le SMC peut-il continuer sa progression et aller chercher la 4e, voire la 3e place ? Avec actuellement 39 points ont compteur, et presque autant encore en jeu (36), Caen est comptablement en mesure de prétendre à la montée directe. 

Toutefois, il est peu probable que Malherbe remporte tous ses matchs d'ici à la fin de la saison. Pour atteindre presque à coup sûr la 5e place, les joueurs de Nicolas Seube devront avoisiner la barre des 60 points. L'an dernier, 59 points avaient suffi. Grappiller autour de 65 unités permettrait sans doute de terminer 4e.

Quant au total à atteindre pour accéder au podium, il se situe généralement au-dessus de la barre des 70 points. On peut toutefois estimer que, compte tenu de la densité des prétendants à la montée, le 3e du classement final pourrait compter bien moins de points que ces dernières années. Gageons qu'avec 7 ou 8 victoires sur les douze derniers matchs, Malherbe pourrait terminer à ce rang en fin de saison.

...mais une montée directe quasi illusoire

Si l'éventualité d'arracher les barrages via une 3e place apparaît compliquée mais jouable, obtenir la montée directe semble assez illusoire. Avec ses 51 points, soit 12 de plus que le SM Caen, le leader auxerrois semble déjà promis à un retour en Ligue 1.

Ultra-prolifiques (meilleure attaque), très solides (3 défaites) les Bourguignons sont invaincus depuis le mois de novembre. Selon les calculs statistiques de Fabien Torre, spécialiste en analyse des résultats, il est fort probable que le champion termine avec 72 unités au compteur. 

Quant à la deuxième place, également synonyme de ticket direct pour l'élite, le statisticien prédit une qu'une équipe atteignant 76 points serait certaine de l'obtenir. Toutefois, il situe la probabilité la plus forte à 67 points. Cela laisse une lueur d'espoir à Nicolas Seube et ses troupes, d'autant que le coach du SMC connaît la recette. 

En tant que joueur, il l'a déjà cuisiné deux fois. Lors de la saison 2009-2010, avec d'illustres coéquipiers tels que Nivet, El Arabi ou Toudic, il avait établi la meilleure série de l'histoire du club : 12 matchs sans défaites, dont 9 victoires, en entame de saison. Lors de l'ultime montée en L1, en 2014, Malherbe avait aussi réalisé une série d'invincibilités de 12 matchs (8 victoires), de février à mai. 

Si la promotion 2024 parvenait à égaler ces périodes fastes, à rééditer un sprint final en boulet de canon, elle serait à n'en pas douter toute proche de retrouver les sommets du football français.