Port de Caen : la première usine mondiale d'ailes pour propulser les navires

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie BERAUD
Le navire Canopée transportera les composants du lanceur Ariane 6 entre l’Europe et la Guyane Française.
Le navire Canopée transportera les composants du lanceur Ariane 6 entre l’Europe et la Guyane Française. © AYRO

L'usine de la société française AYRO, qui fabrique des ailes pour équiper des navires de commerce et des yachts, prend ses quartiers dans le port de Caen.

Le port de Caen-Ouistreham élargit ses horizons. A partir du mois de décembre prochain, il accueillera dans sa zone portuaire une nouvelle usine, la seule au monde à être spécialisée dans la production d'ailes de propulsion. Verticales et automatisées, elles seront fabriquées pour les navires de commerce. Avec cette technologie, l'entreprise française AYRO entend répondre aux contraintes environnementales du secteur maritime, l'un des plus émetteurs de gaz carbonique. 

Une technologie à impact environnemental

L'usine AYRO, la toute première à fabriquer des ailes articulées pour la propulsion des navires, fournira principalement la marine marchande. Le secteur, très polluant, est soumis à une règlementation environnemantale de plus en plus contraignante. Notamment parce que ses émissions de gaz à effet de serre ont doublé entre 1999 et 2018. "C’est un secteur qui cherche à réduire son impact environnemental", affirme Romain Gransard, directeur du business développement chez AYRO.

L’idée, c’est d’appliquer des performances aéronautiques au secteur maritime, qui cherche à répondre à des contraintes environnementales de plus en plus fortes

Romain Gransard

Pour répondre aux exigences du commerce maritime, l'entreprise a développé une technologie innovante : des ailes de propulsion "deux fois plus performantes qu'une voile classique pour la même surface", précise Romain Gransard. L'idée est qu'elles puissent hybrider le moteur classique du navire, pour diminuer la consommation de carburant d'une part, les émissions de gaz à effet de serre d'autre part. "L'installation de l'aile peut permettre de réduire jusqu’à 45% des émissions de gaz à effet de serre selon les navires, les routes empruntées et la météo", ajoute le responsable du développement commercial.

Une fois installée, l’usine commencera l’assemblage de quatre ailes pour le projet Canopée au mois de décembre 2021. Canopée est un navire roulier de 121 mètres de long, en cours de construction, qui transportera les composants du lanceur Ariane 6 entre l’Europe et la Guyane Française.

Le port de Caen-Ouistreham : une zone d'implantation stratégique 

Si le port commercial de Caen-Ouistreham a été choisi, c'est parce qu'il offre une situation géographique stratégique à l'usine. "Il nous permet d'avoir un accès direct à la mer et une ouverture sur l’Europe du Nord qui est un bassin très dynamique", explique Romain Gransard. A termes, une centaine d'emplois devraient voir le jour après l'installation de l'usine. L'entreprise aura besoin de main d'oeuvre pour répondre aux différentes phases d’assemblage, de construction, de test des ailes et de livraison sur les navires. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.