Qui sont les visiteurs de ces Olympiades des métiers 2018 ?

Dans les allées des Olympiades des métiers, on trouve 25 000 collégiens et lycéens mais aussi de simples visiteurs. Pour eux, pas question d'orientation scolaire ni de découverte de métiers futurs. Ils sont venus par pure curiosité. Et ils ont tous découvert quelque chose...

"C'est magnifique de voir tous ces jeunes"

"C'est magnifique de voir tous ces jeunes" explique Louisiane. Elle est venue aux Olympiades des métiers par curiosité, pour admirer le travail des compétiteurs. "On voulait voir la diversité des métiers" ajoute son mari, Alain, "la précision, la minutie de certains". Comme la plupart des visiteurs, ils écument tous les stands : bijouterie, carrosserie et même Soins à la personne "même si on n'en a pas encore besoin, hein", plaisante Alain. C'est d'ailleurs une épreuve pour le moins surprenante : une aide-soignante s'occupe d'une personne âgée sous les yeux attentifs du jury. Avec leur gilets orange les cinq jurés ne passent pas inaperçus. Ils notent, scrutent... et intriguent le visiteur  :"j'étais étonné de voir le nombre de personnes dans ce jury", remarque Alain, "il doit y avoir beaucoup de choses à juger sans doute".  

"Je ne voyais pas ça comme ça, c'est très sérieux"

Autour de l'atelier de bijouterie, c'est Agnès qui observe les compétiteurs. Elle s'est déplacée en voisine. Habitant à Caen, elle était curieuse d'assister à cette compétition. "Je ne voyais pas ça comme çà, c’est très sérieux, remarque-t-elle, "jadmire le travail qui est fait, de ce que je peux voir jusqu’à présent en tous cas". 

Elle voulait avoir une idée de ce que les jeunes peuvent apprendre en classe. "Je pense qu’il faut déjà être bon dans la matière et savoir gérer son stress pour être ici. J’ai vu un concurrent qui devait démonter un objet, en faire le dessin et ensuite il allait devoir revenir dessus mais uniquement à partir de son dessin et tout remonter. Je le voyais tout tendu, en train de tout démonter dans tous les sens, je me disais, c’est le début de la partie, on n’y est pas encore là. A regarder, c’est super bien".

Dans les allées, un couple semble prendre tout son temps et pour cause. Leur fils, compagnon du devoir, est un des compétiteurs. "Il est en finale en chaudronnerie. On est très fier de lui" explique sa maman. En bons parents supporters, ils ont fait un signe à leur fils pour lui montrer qu'ils étaient bien là et ils se sont aussitôt éclipsés pour ne pas le gêner. Alors en attendant la fin du concours, ils profitent du site et regardent les autres métiers. Patiemment. Sans se presser.