• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Sidaction 2019 : pourquoi a-t-on toujours besoin de se mobiliser ?

© Sidaction
© Sidaction

A l’occasion de la 25ème édition du Sidaction qui se déroulera les 5,6 et 7 avril 2019, Alex Goude recevait ce jeudi 4 avril deux représentants associatifs dans l'émission Ensemble c'est mieux. Même si la recherche progresse, on ne peut pas encore guérir du sida aujourd'hui.

Par Aurélie Duplessi

Pourquoi a-t-on toujours besoin du Sidaction ?

Même si les personnes atteintes du virus vivent mieux, à l'heure actuelle, il n'existe pas de traitement pour vaincre la maladie. Les recherches doivent continuer et cela nécessite de l'argent. L'argent récolté durant ces trois jours permet d'accompagner les personnes malades. Ces journées sont nécessaires pour la lutte contre le sida afin de ne pas tomber dans l'oubli. Aujoud'hui, on en parle très peu, il faut continuer à informer la population. Selon Marinette Slimani, coordinatrice de l’association locale Sid'Accueil basée à Caen et vice-présidente du COREVIH de Normandie (Comité de lutte contre les IST et le VIH),

On parle deux fois dans l'année du sida, pendant et au moment des journées Sidaction comme ce week-end et au moment de la journée mondiale de la lutte contre le sida le 1er décembre


Aujourd'hui, le nombre de contaminations ne baisse pas en France. On compte 6 000 contaminations chaque annéeHugo Henneton, responsable régional de la plus grosse association de lutte contre le sida en France et en Europe AIDES Normandie, explique que l'épidémie touche des populations très spécifiques. Parmi les personnes contaminées, on compte : 

40% de gays et 40% de personnes originaires d'Afrique subsaharienne qui se contaminent sur le territoire français.


Quels sont les traitements du sida ?

Il n'y a pas encore de traitement "miracle" pour vaincre la maladie. Les seuls traitements pour lutter contre ce virus sont prescrits sous forme de trithérapies. Aujourd'hui, ce traitement consiste à prendre un comprimé par jour. Dans un avenir proche, le traitement sera possible par injection. Il sera moins contraignant car il n'aura pas besoin d'être pris chaque jour.

Les médias parlent de deux cas de guérisons du sida mais la recherche n'a pas encore trouvé de traitements. Ces deux cas sont très particuliers. L'une de ces deux personnes est guérie parce qu'elle a eu un traitement très lourd, elle a subi une greffe de la moelle suite à un cancer. Selon Hugo Henneton, responsable régional de la plus grosse association de lutte contre le sida en France et en Europe AIDES Normandie

C’est plutôt encourageant, ça veut dire qu’il y a des avancées, mais ce n’est pas suffisant pour dire qu’on peut guérir su sida ou du VIH à l’heure actuelle en France. 


Aujourd'hui, la prise en charge médicale ainsi que la qualité des vie des patients se sont améliorées. Grâce à la recherche, les personnes séropositives peuvent vivent correctement avec des spécificités liées à la maladie contrairement aux années 90 où les malades étaient accompagnés vers la mort. Cependant, les mentalités envers cette maladie n'ont pas réellement évolué depuis les années 90. Les personnes séropositives sont fortement discriminées. Il reste difficile aujourd'hui de construire une vie affective.
 


Pourtant, Hugo Henneton affirme :

Quand on a le VIH, à l’heure actuelle, si on est traité, on a la même espérance de vie qu’une personne séronégative et on est non contaminant.

Les progrès de la science permettent à la personne de ne plus transmettre le virus. Cette personne peut avoir des rapports non protégés et ne contaminera pas si elle est traitée. Comme le souligne Hugo, cette évolution n'aurait pas été possible sans cete mobilisation collective des médecins, des bénévoles et des donateurs.
Sidaction : et si on en parlait ?


Quels sont les outils de prévention ?

Pour éviter les risques, il existe :
  • Le dépistage : il existe des centres de dépistage anonyme et gratuit que l'on retrouve dans les régions de France ainsi que des associations. Ces établissements utilisent le TROD, un Test Rapide d'Orientation Diagnostique. Le principe est simple et rapide : une piqûre sur le doigt permet de connaître le résultat en seulement quelques minutes.
 
  • Le préservatif : il permet de se protéger contre les maladies sexuellement transmissibles.
 
  • La PrEP : ce traitement préventif contre le VIH/sida permet de bloquer l'entrée du virus dans le corps. Même si ce traitement coûte cher, il est remboursé à 100% par la sécurité sociale. Ce traitement n'est pas accessible à tout le monde, il est préconisé par un médecin spécialisé dans le VIH/Sida. Les personnes bénéficiant de ce traitement ont des consultations trismestrielles, elles sont soumises à des contrôles réguliers concernant l'ensemble des IST (Infections Sexuellement Transmissibles).
La PrEP, comment ça marche?
 

Comment faire un don au Sidaction ?

Il existe différentes manières de faire un don et c'est Alex Goude qui vous le dit :
  • Appelez le 110 (numéro d’appel gratuit)
  • Rendez-vous sur le site internet du sidaction : www.sidaction.org
  • Par SMS au 92110 : envoyer le mot "DON" permet d'offrir un don de 5€ (coût d’envoi du SMS gratuit ou inclus dans les forfaits SMS)
  • Par courrier à l'adresse suivante : Sidaction - 228, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS
 
Sidaction Alex Goude
N’oubliez pas que ce don est déductible de vos impôts !


France Télévisions se mobilise pour le sidaction 2019


 

Comment contacter l'équipe de l'émission Ensemble c'est mieux ?

ensemblenormandie@francetv.fr
0805.383.383
le groupe Facebook Ensemble c’est mieux avec France 3
 
► Présenté par Alex Goude
► Du lundi au vendredi à 10h50

Sur le même sujet

Remade, manifestation des salariés

Les + Lus