• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le Stade Malherbe débarrassé des soupçons mais pas des tensions

© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

La commission de discipline de la LFP a clos ce mercredi le dossier des soupçons de trucage du match Caen-Angers. Mais le club normand reste sous pression, comme le rapporte l'Equipe : deux cadres malherbistes en seraient venus aux mains cette semaine.

Par CM

L'économie de mots de la Ligue de Football Professionnel est inversement proportionelle à l'encre qu'a fait couler cette affaire. Le 13 avril dernier, peu avant le match Caen-Angers, le président du club de l'En Avant Guigamp, en lutte avec les Normands pour le maintien, passe un coup de fil à la LFP. Bertrand Desplat indique que, selon ses information, la rencontre des Caennais feraient l'objet d'un "arrangement". La commission de discipline avait décidé d'ouvrir une enquête sur ce match, que le Stade Malherbe avait perdu.
 
C'est en une phrase lapidaire que la LFP a finalement clos ce dossier ce mercredi soir. "La Commission (de discipline) décide de classer le dossier". Pas d'autres précisions. Sans doute un peu court pour les deux clubs mis en cause dans ce dossier "On a noté pas moins de 35 publications parlant de match truqué. J'imagine pas que la commission dise: on ferme cette affaire purement et simplement", déclarait dimanche soir, au micro de nos confrères de France Bleu Normandie, Gilles Sergent, estimant "inadmissible que l'image du SCO d'Angers et celle du SM Caen aient été salies." Après le classement de l'affaire par la LFP, le président du Stade Malherbe de Caen a indiqué à Ouest-France qu'il n'excluait pas une action "pour que pareille situation ne se reproduise plus ". 
 

Compter les points ou les poings ?

Débarrassé des soupçons, le club normand ne l'est pas pour autant des tensions. La saison a été compliquée et le Stade Malherbe de Caen est toujours en lutte pour assurer son maintien, à deux journées de la fin du championnat. Malgré les récents succès, porteurs d'espoirs, il semblerait qu'en coulisses le collectif ait du plomb dans l'aile. Nos confrères du quotidien sportif l'Equipe rapportent ce jeudi dans leurs colonnes une bagarre survenue en début de semaines entre deux cadres de l'équipe, l'attaquant Fayçal Fajr et le défenseur Frédéric Guilbert. Deux de leurs coéquipiers auraient dû intervenir pour les séparer. L'altercation entre deux piliers du Stade Malherbe cette saison n'a bien évidemment pas plu au duo de coachs.


 

Sur le même sujet

Des insectes menacés en Normandie ?

Les + Lus