Vu à la télé : Patrice Garande revient sur la scène médiatique et tourne la page du Stade Malherbe Caen

Vendredi dernier, les téléspectateurs normands du MultiLigue2 de Bein ont eu la surprise de découvrir " leur ancien coach" Patrice Garande sur le plateau : le "coach" revient sous les lumière avant de retrouver les vestiaires et les staffs qui lui manquent tant / © BEIN SPORTS / Capture écran
Vendredi dernier, les téléspectateurs normands du MultiLigue2 de Bein ont eu la surprise de découvrir " leur ancien coach" Patrice Garande sur le plateau : le "coach" revient sous les lumière avant de retrouver les vestiaires et les staffs qui lui manquent tant / © BEIN SPORTS / Capture écran

Alors que pour cette 16ème journée de ligue 2, Malherbe se déplace à Guingamp, ce sera forcément un match particulier pour Patrice Garande l'ancien coach caennais. Il y a quelques semaines, on l'annonçait chez les bretons. Il nous dit tout sur ses envies de retrouver les bancs de touche.

Par Alexandra Huctin

Quelle semaine pour le coach Garande ! Le 27 novembre, il y a à peine 48 heures, il fêtait son 59ème anniversaire. Et, cette année, personne n'a oublié de le lui fêter sur les réseaux sociaux. Même pas le compte officiel du Stade Malherbe Caen :

Twitter- Le SM Caen souhaite un "Happy Birthday" à son ancien coach, Patrice Garande :
 

"Bon anniversaire à un coach qui nous a fait monter en Ligue 1 , 7ème place de Ligue 1, demi-finale de coupe de France et jamais aucune descente en Ligue 2. Super bilan pour sa part ",  lance même un internaute qui ne l'oublie pas, en réponse au Tweet.

Et Patrice Garande a apprécié. Oui, il a fait des choses en 17 ans et 2 mois de travail au Stade Malherbe Caen, et de belles choses en tant qu'entraîneur pincipal pendant 6 ans (maintenir le club 5 ans de suite en Ligue 1 avec l'un des plus petits budgets, ça n'était pas gagné d'avance). Et enfin, les gens s'en souviennent. Il savoure et prend toutes ces bonnes ondes, comme elles viennent. Et avec le plus de philosophie possible. Bref, il est en forme, le coach !
Alors qu'on lui demande une réaction à toute cette médiatisation soudaine depuis deux mois, après une longue année de silence : il sourit, à la fois malicieux et heureux. 

J'ai été très surpris de tous ces témoignages de sympathie sur les réseaux sociaux pour mon anniversaire. Mais vous savez, c'est la vie, et le foot n'y échappe pas. Il faut attendre que les gens soient morts pour qu'on se souvienne de ce qu'ils ont fait de bien.
(Patrice Garande) 

 

"Les entraîneurs français sont trop souvent déconsidérés. On a besoin de toi" les mots gentils de Pascal Dupraz


Alors qu'il sort petit à petit de sa retraite d'après Malherbe, Patrice Garande était lors de la 15ème journée de ligue 2, l'invité du Multi de Bein Sports.

Souriant et détendu , il a donné son avis aiguisé sur le championnat. Il a parlé des joueurs qu'il connait bien, n' a pas manqué de féliciter Jessy Deminguet en direct pour son triplé exceptionnel, ce soir là, avec Caen. Jessy, son ancien protégé qu'il a suivi au Centre de Formation et lancé dans le grand bain. Et surtout, il a reçu beaucoup de témoignages d'affection. 

C'est D'abord Jean-Marc Furlan, entraîneur aujourd'hui à l'AJ Auxerre qui s'est adressé à lui : "Je te souhaite le meilleur et de retrouver, si tu en as envie, le stress et la tension des bancs de touche." 
 
Passé de Brest à Auxerre en 2019, Jean-Marc Furlan encourage Patrice Garande . "Faut pas croire mais on s'aime bien aussi entre coach", plaisante en retour, sur le plateau, Patrice Garande. / © BEIN SPORTS/ capture écran
Passé de Brest à Auxerre en 2019, Jean-Marc Furlan encourage Patrice Garande . "Faut pas croire mais on s'aime bien aussi entre coach", plaisante en retour, sur le plateau, Patrice Garande. / © BEIN SPORTS/ capture écran


Twitter-  Pour ceux qui l'ont raté- SEANCE DE RATTRAPAGE - Revoir l'intégralité de la séquence caennaise de Patrice Garande au multiligue2 du 22 novembre 2019. Les deux coachs Dupraz et Garande échangent en direct ! 


Le plus étonnant, emblématique, sympathique même, pour les supporters caennais, a été ce moment d'échange avec Pascal Dupraz, tout récemment recruté sur le banc caennais.
Alors que certains s'imaginaient voir revenir Patrice Garande, c'est le savoyard qui est arrivé comme un sauveur à Caen. Il reste invaincu depuis qu'il est là. 

La mayonnaise est en train de prendre entre les supporters du Stade Malherbe Caen (bien agacés après deux coachs de transition), les joueurs et Dupraz. Mais ce dernier, pas avare de mots gentils, a eu une pensée plus qu'amicale ce vendredi 22 novembre pour Patrice Garande, toujours sans équipe après 18 mois de break. Une disette que le coach emblématique de Thonon a connue après son succès à Toulouse.

Patrice, je suis content de te parler. J'espère que tu vas bien. On a besoin de toi sur les bancs de touche. Les entraîneurs français sont souvent déconsidérés. Tu as fait du très bon travail ici. ( Ndlr : à Caen, où il se trouve pour l'interview) Je te remercie et même s'il y a eu d'autres entraîneurs après toi, malgré tout, on sent que tu as marqué ton passage au Stade Malherbe Caen.
(Pascal Dupraz, à propos de Patrice Garande) 

 
Image sympathique pour les supporters du Stade Malherbe Caen, les deux coachs Garande et Dupraz, ensemble à l'antenne. / © BEIN SPORTS/ capture écran
Image sympathique pour les supporters du Stade Malherbe Caen, les deux coachs Garande et Dupraz, ensemble à l'antenne. / © BEIN SPORTS/ capture écran

 Twitter- Ses "amis- supporters de ST Etienne" où il a été formé dès l'âge de 14 ans, fiers également, comme les normands, de le voir sortir de son silence. Après 18 mois loin des terrains. 

"Guingamp-Caen ? je vais regarder le match de mon canapé !"

Le match Guinguamp-Caen de ce 29 novembre aura forcément un écho particulier pour Patrice Garande, même s'il évacue très vite l'idée quand on lui pose la question, par pudeur ou superstition. 
Alors qu'il y a deux mois à peine, toute la presse spécialisée l'annonçait à Guingamp, il ne sera pas au Roudourou ce week-end pour regarder les deux équipes évoluer mais dans son canapé, en famille, dans sa maison entre Caen et la mer.
"Oh vous savez tous les week-end, je regarde le multi de ligue2 le vendredi, puis celui de Ligue1, le samedi." Une drogue. Et il est en manque, on l'a bien compris.
"Ce qui me plaît par-dessus tout à l'EAG, c'est ce stade où il y a plus de monde que dans la ville-même."
On sait aussi, que Guingamp et Malherbe c'est un peu les même clubs, des petits qui n'ont pas peur de résister au gros. C'est toujours un choc, une rencontre entre les deux clubs. Patrice Garande a donc bel et bien le profil. 

Sur le même sujet

Les + Lus