• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le tortionnaire de chats n'a pas fait appel de sa condamnation

© Maxppp
© Maxppp

Le parquet de Caen l'a confirmé le 8 août 2018 : après sa deuxième condamnation, le "tortionnaire de chats" n'a pas fait appel du jugement.

Par Maxime Dewilder

Le 18 juillet dernier, le tribunal de Caen condamnait, pour la deuxième fois, celui que l'on appelle le "tortionnaire de chats" à deux ans de prison dont un an ferme et 30 000 euros d'amende pour maltraitance animale.

Des dizaines de chats ont été retrouvés dans le Calvados avec les pattes luxés voire brisées, la mâchoire déplacée, des crocs arrachés ...

Cette fois, l'homme n'a pas fait appel. En effet, après sa première condamnation, déjà pour des faits de tortures sur des chats, le quinquagénaire avait fait appel.

Un troisième passage au tribunal ?

Entre le premier et le second passage au tribunal, pas moins de 17 plaintes de propriétaires de chats s'étaient ajoutées au dossier.

Par ailleurs, le tortionnaire pourrait comparaître une troisième fois devant le tribunal ! Une enquête est en cours afin d'établir sa responsabilité dans la mort d'un chien, poignardé à la SPA de Verson (Calvados) en avril 2018. Il aurait lui-même avoué ce crime lors d'une garde à vue.

A lire aussi

Sur le même sujet

le résistant communiste Roland Leroy

Les + Lus