Université de Caen : distribution de vêtements, de produits d’hygiène et alimentaires pour les étudiants dans le besoin

Une cinquantaine d'étudiants a pu bénéficier d'une distribution alimentaire, de vêtements et de produits d'hygiène sur le Campus 2 de l'Université de Caen, samedi 27 février. Chez ces jeunes, les difficultés économiques s'ajoutent à l'isolement social.

Une cinquantaine d'étudiants a pu bénéficier de cette distribution gratuite de vêtements, de produits d'hygiène et alimentaires.
Une cinquantaine d'étudiants a pu bénéficier de cette distribution gratuite de vêtements, de produits d'hygiène et alimentaires. © Guillaume Le Gouic - France Télévisions

"Je ne pensais pas être dans cette situation. Je pensais que je m’en sortirais mieux que ça", raconte Assane*. Etudiant en informatique à Caen, le jeune homme vient, pour la deuxième fois, s’approvisionner en vêtements, en produits alimentaires et d’hygiène sur le Campus 2 de l’Université ce samedi 27 février. La semaine dernière, c’était sur le Campus 1 que l’association un visage un sourire a fait sa distribution. Avec l’association LVD qui distribue des denrées alimentaires, elle vient en aide aux étudiants qui en ont besoin.

C'est la deuxième fois que l'association un visage un sourire distribue gratuitement des vêtements et des produits d'hygiène sur le Campus de l'Université de Caen, samedi 27 février 2021.
C'est la deuxième fois que l'association un visage un sourire distribue gratuitement des vêtements et des produits d'hygiène sur le Campus de l'Université de Caen, samedi 27 février 2021. © Guillaume Le Gouic - France Télévisions

"C’est hyper important. Les habits sont chers ça aide beaucoup. J’avais de l’argent quand je suis venu mais je ne pensais pas que c’était si cher ici. L’argent qu’on nous envoie ne suffit pas, témoigne l'étudiant en informatique. Et avec la Covid on n’arrive pas à trouver des jobs… J’aimerais faire du ménage, peu importe". Arrivé en septembre 2020 du Sénégal, pour poursuivre ses études à Caen, le jeune homme ne trouve pas de travail. "Sans ces aides ça serait difficile. Mais ça va", une fin de phrase qu'il répète tout le long de notre entretien. Selon Assane qui se rend parfois au Secours populaire pour l'aide alimentaire, ils sont nombreux autour de lui dans cette situation. Mais ces étudiants ne veulent pas témoigner. Lui-même a souhaité rester anonyme.

Baisse de revenus et isolement des étudiants

"Trente à 40% des étudiants sont démunis aujourd’hui. Alors il y a la Covid mais pas que. L'épidémie a accentué les choses", estime Pascal, co-fondateur d'un visage un sourire. Pour cet habitué des maraudes, dont l’association soutien les sans abris et les démunis, apporter une aide vestimentaire et d’hygiène aux étudiants est essentielle.

C’est un vrai besoin. On le sent quand ils viennent ici. Aujourd’hui, il y a des étudiants qui doivent faire un choix entre une brosse à dents et un produit pour laver le sol.

Pascal, co-fondateur de l'association un visage un sourire

La baisse du niveau de vie des étudiants est l’un des constats de l’enquête parlementaire réalisée en décembre 2020 sur les conséquences sociales de la Covid-19 chez les jeunes. Les pertes de revenus s’expliquent par de multiples facteurs : des jobs d’été qui se sont fait rares cette année et un grand nombre de jobs étudiants qui ont été annulés. Et pour certains, les parents, qui sont un soutien financier, ont subi, eux-mêmes, une perte de revenus.

Les étudiants étrangers particulièrement touchés

S’ajoute à ça un isolement grandissant notamment pour les étudiants qui n’ont pu regagner leur domicile familial ou d’origine étrangère. "Difficile au début d'être dans un pays qu’on ne connaît pas, on est seul. Et je n’ai toujours pas repris les cours en présentiel", raconte Assane. "On a beaucoup d’étudiants étrangers dans le besoin. Des français, il y en a, mais 80% de nos bénéficiaires sont étrangers avec des besoins incroyables, souffle Pascal. On a apporté un micro-onde a un étudiant aujourd’hui, on a vu dans ses yeux ce que ça lui a fait". Et ces étudiants deviennent aussi, parfois, ceux qui aident. "On était 10 bénévoles, aujourd’hui, et là nous sommes 12. J’en ai gagné deux ! se réjouit Pascal. On a une jeune femme bénéficiaire d’origine brésilienne, elle voulait aussi  participer".

Des aides qui ne vont pas s’arrêter là. Le Secours populaire, l’association LVD et un visage un sourire restent mobilisées.

On sera là samedi prochain. On vous dira précisément où jeudi, sur la page Facebook de l’association. Si on veut aider, on a des besoins en produits d’hygiène, ménagers et en denrées alimentaires sèches.

Pascal, co-fondateur de l'association un visage un sourire

Pour faire un don à l’association un visage un sourire, contactez Pascal au 06.30.37.45.30 ou par message sur la page Facebook de l’association. Pour faire un  don au Secours populaire c’est ici et pour l’association LVD, ici.

*Le prénom a été modifié

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société covid-19 santé