A la veille de la COP21, les départements normands sabrent les budgets environnement

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Normandie

La décision des conseil départementaux de la Manche et du Calvados de supprimer les subventions de 90 000 € à l'association en charge de la surveillance de la qualité de l'air et de ne plus verser 80 000 € au parc des marais du Cotentin et du Bessin tombe au plus mauvais moment.

Air C.O.M , l'association normande en charge de la surveillance de la qualité de l'air est totalement asphyxiée par la décision des deux conseils départementaux du Calvados et de la Manche. 90 000 € de subventions publiques en moins et c'est l'équilibre d'une structure fragile qui est totalement remis en cause. 
En avril déjà, l'Etat, qui finance la moitié du budget annuel, avait annoncé son désengagement progressif à hauteur de - 4,5% chaque année. Aujourd'hui, le conseil départemental du Calvados réduit sa participation de près de 30%. Les élus expliquent leur décision par la baisse globale de la fameuse dotation de fonctionnement versée chaque année par l'Etat. L'heure est comme partout aux économies généralisées dans toutes les structures financées par les pouvoirs publics. Au nom de la lutte contre les déficits publics, le choix peut paraître dérisoire. Quand l'annonce tombe à 48 heures de l'ouverture de  la conférence climat à Paris, elle ressemble beaucoup à l'erreur de calcul politique.
Pour l'association normande, c'est une erreur de calcul, une faute à long terme. "La pollution de l'air c'est 42 000 morts par an en France. Elle représente un coût d' 1  à 2 milliards d'euros annuel pour notre système de santé. Cette baisse des subventions, c'est en réalité de l'argent public jeté par les fenêtres." nous expliquait ce printemps Clara Osadtchy la présidente d'air C.O.M.
L'association, pour survivre, espère trouver de l'argent auprès de mécènes privés. La fameuse taxe carbonne payée par les plus gros pollueurs de notre environnement pourrait être reversée à l'association chargée de nous informer de la pollution.
Une fusion avec Air Normand, l'association similaire de Haute-Normandie, au nom de la réunification régionale pourrait être également une piste à explorer.

Autre victime de la disette financière imposée par les pouvoirs publics, le parc des marais du Cotentin et du Bessin, 80 000 € ne seront plus versés le Calvados.


Reportage de Stéphanie Potay et Jean-Michel Guillaud
Intervenants:
- Jean-Frédéric Jolimaître, Directeur de l'environnement et de la biodiversité au Conseil Départemental 14
- Clara Osadtchy, présidente d'Air C.O.M.

durée de la vidéo: 01 min 54
Les Départements se désengagent d'Air com