Le ver plat invasif fait son apparition en Normandie et menace la biodiversité

Platydemus manokwari / © Claire Goiran /wikimedia Commons
Platydemus manokwari / © Claire Goiran /wikimedia Commons

Il est classé dans la liste des 100 espèces exotiques les plus envahissantes au monde et il a été débusqué, dans une serre du Jardin des Plantes de Caen. Pour le Muséum National d'Histoire de Paris, il y a urgence à prévenir en Europe la prolifération de ces animaux envahissants. 

Par EF

Il paralyse sa proie grâce à un mucus toxique puis la dévore. Ses cibles: les vers de terre et les escargots. "Très plat, il mesure 5 cm de long et 5 mm de large ; son dos est sombre (couleur olive noire) avec une bande centrale claire, son ventre plus clair. La tête est allongée, avec deux yeux noirs bien visibles. La bouche n’est pas sur la tête, mais sous le corps, en son milieu" précise le Muséum national d'Histoire naturelle de Paris. A Caen, huit spécimens de "Platydemus manokwari" ou "ver plat de Nouvelle Guinée" ont été identifiés au Jardin des Plantes.

Ce Plathelminthe de Nouvelle Guinée, originaire d'un pays tropical fait preuve de grandes capacités d'adaptation. Il habite les régions montagneuses de l'île, à une altitude de 3000 mètres. Il peut donc survivre à des températures allant jusqu'à 0 degrès. "Ils sont sans doute arrivés en Europe, comme toutes les espèces invasives, par le transport de plantes..." suppose Jean-Lou Justine chercheur au Muséum.  

Ce ver plat invasif menace notamment les lombrics et les escargots. Les effets de sa prolifération sont connus. Cette espèce qui a envahi tout le nord des Iles Britanniques dont l'Ecosse et l'Irlande du Nord est en premier lieu responsable de la diminution de la population des vers de terre. Or ces vers sont des ingénieurs: ils creusent des galeries qui aèrent le sol et permettent la circulation de l'eau. "L'impact de leur disparition, autant pour les systèmes agricoles que naturels, serait un désastre", rappelle le Muséum. Et ce n'est pas tout. "Platydemus manokwari représente une menace nouvelle et importante pour la biodiversité en France et en Europe, qui héberge plusieurs centaines d’espèces d’escargots, dont certaines sont en danger et protégées. Il est donc important de réfléchir à la mise en place de mesures d’éradication et de contrôle de ce Plathelminthe."

Sur le même sujet

Les bons plans des poissons normands

Les + Lus