• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Vidéo : les images de la saisie record de cocaïne sur le port de Caen

Les paquets contenant la cocaïne était cachés à l'intérieur de colis de bois / © Douane française
Les paquets contenant la cocaïne était cachés à l'intérieur de colis de bois / © Douane française

La drogue était dissimulée dans des colis de bois exotique importés du Brésil. Elle a été découverte fortuitement lors d'une opération de manutention le jeudi 5 décembre dans la matinée. Il s'agit de la saisie "la plus importante effectuée sur le territoire national depuis 10 ans"

Par Pierre-Marie Puaud

Il est des saisies de drogue qui découlent d'une longue et fastidieuse enquête. Celle effectuée par la douane sur le port de Caen relève plutôt du hasard. La cocaïne a été découverte ce jeudi 5 décembre dans l'enceinte d'une des entreprises spécialisées dans l'importation de bois. Un colis est tombé lors d'une manœuvre de levage, laissant échapper des petits paquets plastifiés. Le patron de la société a immédiatement prévenu la police.
 

Dans cette zone industrielle de Blainville-sur-Orne, d'ordinaire rythmée par le va-et-vient des semi-remorques, l'affaire n'est pas franchement passée inaperçue. "Une vingtaine de véhicules de la douane et de la police sont arrivés. Il y avait des hommes armés," raconte un témoin de la scène. Le patron de l'entreprise a été longuement entendu par les enquêteurs. Au téléphone, ce lundi, il se dit encore "abasourdi".

La surveillance du port de Caen est-elle en cause ?

"Je ne l'ai appris que le lendemain, alors que les douaniers étaient déjà repartis, explique Daniel Françoise, le maire de Blainville-sur-Orne. Pour moi, c'est une première, je n'ai pas connaissance de précédent". La saisie a été effectuée sur une zone où opèrent plusieurs entreprises spécialisées dans le négoce de bois exotique. En 2017, elles en ont importé plus de 11 000 t. L'installation d'un séchoir devrait permettre de doper cette "filière historique" du port de Caen.
 


Comment une telle quantité de cocaïne s'est-elle retrouvée là ? Est-elle arrivée par camion ? Provenait-elle d'un des bateaux qui vient régulièrement livrer des cargaisons de bois ? Port-Normands Associés, le propriétaire du port "n'a aucun commentaire à faire sur cette affaire". La CCI, à qui est confiée l'exploitation des installations portuaires "n'a pas le droit de communiquer sur la sécurité".
 
© Douane française
© Douane française

Et pourquoi les trafiquants ont-ils choisi de faire transiter leur marchandise par le port de Caen ? Est-ce parce que les grands terminaux portuaires européens sont devenus trop risqués, trop surveillés ? "C'est quand même un port difficile d'accès, sur un canal, avec un franchissement d'écluse, souligne le maire de Blainville-sur-Orne. Les bateaux sont pris en charge par des remorqueurs et escortés lors de la remontée du canal jusqu'aux quais de Blainville et d'Hérouville," poursuit Daniel Françoise qui s'étonne encore d'une telle saisie : "cela relève de l'habileté des trafiquants"...

 

 

L'enquête est menée par le SRPJ de Caen. "Au vu des quantités découvertes, des investigations à venir, notamment sur le plan international, le procureur de la république de Caen s'est dessaisi au profit de la juridiction interrégionale spécialisée de Rennes", indique Gérald Darmanin. Le ministre de l'Action et des Comptes publics précise que la valeur de ces "1662 kilos" de cocaïne est estimée à 70 M€ au prix de gros. "Je tiens à féliciter les douaniers de Caen pour cette saisie exceptionnelle, la plus importante réalisée par la douanes sur le territoire national depuis 10 ans".
 
Saisie record de cocaïne sur le port de Caen: reportage
Reportage de Franck Besnier et Matthieu Bellinghen
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Fédération de la Chasse 14 : une bonne année

Les + Lus