• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Calvados: des futurs agriculteurs glanent pour les plus démunis

Des élèves du lycée agricole de Saint-Pierre-sur-Dives ont glané dans les champs pour les bénéficiaires de la Croix-Rouge et des Restos du coeur
Des élèves du lycée agricole de Saint-Pierre-sur-Dives ont glané dans les champs pour les bénéficiaires de la Croix-Rouge et des Restos du coeur

Dans le Calvados, à Bernières-d'Ailly, l'association Solaal organisait ce mardi 11 septembre une opération de glanage pour les bénéficiaires de la Croix-Rouge et des Restos du coeur. Dans le rôle des glaneurs, des élèves du lycée agricole de Saint-Pierre-sur-Dives.

Par CM et SL

C'est une coutume remontant au Moyen-Âge. Le glanage désigne le droit de ramasser sur les champs ce qui subsistait au sol après la récolte, un droit qui était accordé aux plus démunis. Mais ce mardi 11 septembre, dans les champs de Bernières-d'Ailly, une commune du Calvados, ce sont des élèves du lycée agricole de Saint-Pierre-sur-Dives qui ramassaient oignons et pommes de terre oubliés par les machines agricoles dans la terre. Pour ces jeunes, pas question ici de boucler des fins de mois difficiles mais de donner un peu de leur temps aux personnes dans le besoin. Les kilos collectés seront donnés à la Croix-rouge et aux Restos du coeur.

A l'initiative de cette opération, l'association Solaal (Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires). depuis 2013, elle a permis de collecter l'équivalent de 27 millions de repas au bénéfice de 4 millions de personnes. Son rôle: faire le lien entre les associations caritatives et les agriculteurs souhaitant faire un don. "Très souvent, les exploitants nous appellent pour nous dire: qu'est ce que je dois donner ?  Quelle quantité ? Quelle qualité ?", raconte Jean-Michel Hamel, de Solaal Normandie, "Et on leur dit: est-ce que vous en mangeriez, vous ? Si ils nous disent oui, c'est donnable."

Ce mardi, le Secours populaire tirait la sonnette d'alarme, indiquant que "la pauvreté alimentaire s'enracine en France". Dans son douzième baromètre annuel Ipsos sur la perception de la pauvreté, l'association révélait qu'un peu plus d'un cinquième des Français ont du mal à se nourrir quotidiennement. 
 
Calvados: des futurs agriculteurs glanent pour les plus démunis

Reportage de Stéphanie Lemaire et Charles Bézard
Intervenants
- Antoine Bourrieau, BTS production végétale
- Jean-Michel Hamel, Solaal Normandie
- Claude Gautier , président de la Croix Rouge Caen

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW Jonas Haddad Avocat de Henda Ayari

Les + Lus