Calvados. La Préfecture interdit les soirées dansantes dans les salles communales

Publié le Mis à jour le

Confrontée à l'augmentation de la circulation du Covid-19 dans le département, la Préfecture du Calvados a décidé d'inviter les maires à inclure l'interdiction de danser dans la location des salles polyvalentes communales. La règle s'applique déjà pour les bars, restaurants et discothèques.

Dans le Calvados, la circulation du Covid-19 s'est intensifiée ces derniers jours. Le taux d'incidence dépasse les 220 cas pour 100 000 habitants. En conséquence la Préfecture a décidé de prendre de nouvelles mesures contraignantes pour limiter les situations susceptibles d'alimenter encore la propagation du virus. 

Considérée comme une activité favorisant le brassage et les contaminations, les soirées dansantes dans les salles communales sont visées. Les maires sont invités à insérer dans les contrats de locations des salles polyvalentes, une clause interdisant leur utilisation pour des fêtes où l'on danse.

 

La décision prend effet immédiatement puisque basée sur un décret du 7 décembre le permet. Jusqu'au 6 janvier, il est donc interdit d'organiser un évènement où les convives sont susceptible de se déhancher en écoutant de la musique, s'il a lieu dans un lieu loué par une mairie.

 

Pas de réveillons dansants dans le Calvados

 

Les soirées de réveillons sont clairement la cible de ces nouvelles mesures. Les grands rassemblements pour Noël, et davantage pour le passage à la nouvelle année se feront donc sans se trémousser sur le dancefloor, ou ne se feront pas du tout.

Contactées par nos soins, plusieurs mairies du département n'étaient pas encore au courant de la décision préfectorale. A cinq jours de Noël, elles vont devoir contacter les personnes ayant loué leur salle des fêtes pour leur faire part de cette nouvelle donne. D'autres municipalités, comme celles de Verson ou d'Evrecy, avaient pris les devants en ne louant pas leurs salles pour le réveillon de la Saint-Sylvestre

 

L'interdiction de danser existait déjà pour les bars et les restaurants depuis le vendredi 10 décembre. Quant aux discothèques, elles sont fermées et ne rouvriront pas leurs portes avant le 10 janvier, a minima. 

La Préfecture précise que des contrôles seront effectués pour vérifier le respect de la réglementation dans les prochains jours et les prochaines semaines.