Calvados : les pompiers portent plainte pour harcèlement moral

Ce matin, soixante pompiers des casernes Canada, de La Folie-Couvrechef et d'Ifs (Calvados) se sont rendus au commissariat de Caen où ils ont porté plainte individuellement pour "pression psychologique" et "mal-être au travail"

La journée n'a pas été choisie par hasard. En ce 24 décembre, les pompiers du Calvados ne se font plus guère d'illusions. Le conflit qui les oppose à leur direction dure depuis trop longtemps. Alors pour se faire entendre, ils ont choisi la voix judiciaire. Environ soixante pompiers - près d'un sur deux dans l' l'agglomération caennaise - ont porté plainte à titre individuel pour "harcèlement moral" ou "atteinte à la vie privée ".

Depuis 18 mois, les soldats du feu se battent contre le SDIS qui dépend du Conseil départemental du Calvados. Les motifs s'accumulent : la fermeture la nuit de la caserne Canada, dialogue social insuffisant. Cette fois, ils dénoncent la gestion de leur planning et de leurs congés. Par exemple, à l'heure actuelle, ils ne savent toujours pas quand ils pourront prendre des vacances cet été. 

Témoignage de l'adjudant-chef Franck Anne

©F3 BN

Quid de la caserne Canada à Caen ?
C'était une expérimentation. Pendant trois mois, la caserne Canada, située en plein centre ville de Caen, était fermée la nuit. Les pompiers avaient déjà lancé l'alerte, en saisissant le tribunal administratif de Caen, en vain. Cette expérimentation, qui devrait se terminer le 31 décembre, sera-t-elle- ou non reconduite ? Les pompiers l'ignorent, alors ils d'ores et déjà lancé un appel à la grève illimitée.