Dans le Calvados, le tri sélectif se simplifie : tous les emballages sont les bienvenus dans les sacs jaunes

A partir de ce jeudi 1er octobre, les consignes de tri changent dans une bonne partie du département du Calvados. Désormais, TOUS les emballages peuvent être jetés dans les sacs jaunes. 
Chaque année, ce sont près de 16 000 tonnes de déchets stockés dans des sacs jaunes qui sont collectés sur l'agglomération caennaise
Chaque année, ce sont près de 16 000 tonnes de déchets stockés dans des sacs jaunes qui sont collectés sur l'agglomération caennaise
"Aujourd'hui, dans les poubelles grises, on trouve plus de 50 kilos de déchets par an et par habitant qui pourraient être mis dans les sacs jaunes, donc recyclés", explique Olivier Paz, maire de Merville-Frnace mais aussi président du  Syndicat pour la Valorisation et l’Elimination des Déchets de l’Agglomération Caennaise (SYVEDAC). Or, à partir de ce jeudi 1er octobre, nombre d'habitants du Calvados vont pouvoir mettre encore davantage de déchets dans ces sacs jaunes visiblement sous-utilisés.

Désormais "tous les emballages, sans exception, plastiques ou cartonnés", pourront être envoyés au recyclage. Barquettes, boites, mais aussi pots de yaourts, sacs ou sachets plastiques et les petits métaux comme les capsules de café.
Les consignes de tri qui évoluent dans le Calvados

Ces nouvelles modalités de tri s'appliqueront ce jeudi 1er octobre au territoire couvert par le Séroc, le Syndicat mixte de traitement Et de valorisation des déchets ménagers de la Région Ouest Calvados (160 communes dont Bayeux, Vire et Villers-Bocage) ainsi qu'aux communautés de communes Cœur de Nacre, Normandie Cabourg Pays d’Auge et Vallées de l’Orne et de l’Odon (couvertes par le Syvedac). Pour l'agglomération caennaise, il faudra attendre le 1er avril 2021, quand les bacs de tri sélectif auront remplacé les sacs jaunes.

"Nous travaillons avec des centre de tri qui sont à même de gérer ces nouvelles matières", explique Olivier Paz, "ils pratiquent le tri à la résine, c'est à dire qu'ils sont capables de distinguer chaque type de plastique. On peut ainsi, par exemple, faire le tri entre des bouteilles en plastique rouge et des bouteilles en plastique vert." Les déchets ainsi triés sont ensuite compactés en balles homogènes d'un mètre cube qui sont revendues à des entreprises chargées de les recycler. 
 

Avec ces nouvelles modalités de tri, les syndicats mixtes en charge du traitement des déchets, espèrent augmenter la quatntité de matière recyclée. "Notre objectif cette année, c'est quatre kilos (par an et par habitant). Les gens vont trier davantage parce qu'ils n'ont plus de question à se poser."  Certains déchets plastique restent encore toutefois proscrits du sac jaune. C'est le cas des jouets pour enfants, qui, souvent, contiennent des piles au lithium susceptibles de provoquer un incendie une fois écrasées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement déchets ménagers consommation écologie