Challenge de youtubeurs à Firfol : des cavaliers branchés !

Le domaine des chevaux de Firfol (14) accueille quatre cavaliers youtubeurs depuis ce jeudi matin. En immersion totale pendant 3 jours, ils participent à un challenge. Objectif : faire revenir les jeunes au centre, quelque peu déserté avec la crise sanitaire.
 
Cheval d'arçon, première épreuve du challenge de youtubeurs à Firfol
Cheval d'arçon, première épreuve du challenge de youtubeurs à Firfol © Leïla Mehrane, Nowkey
Victor de caval'blog, Corentin de cococampjump, Julie de carnetdunecavaliere et Montaine de unponeyjaune sont réunis à Firfol (14). Leurs trois points communs : tous cavaliers, ils sont très présents sur les réseaux sociaux et possèdent une chaîne youtube dédiée au cheval.
En immersion au domaine de Firfol, les cavaliers ont été invités pour un challenge. Ils vont se mesurer au cours d’épreuves de travail à pied, parcours en terrain varié, arçon et même voltige, l’une des activités phares du centre équestre.

Un challenge qui a débuté dès ce matin avec des exercices d’arçon et de voltige, immédiatement relayés sur Instagram par Leïla Mehnane, fondatrice de l’application Nowkey d’analyse vidéo et des formations pour l’équitation, à l’origine de ce challenge :
 
Voir cette publication sur Instagram

Alors qui a chuté en premier ? La réponse dans la vidéo 🤪 Spoiler : 3 chutes au total 😝 @cavalblog @carnet_dune_cavaliere @unponeyjaune @cococam.jump

Une publication partagée par -` Nowkey ´- (@nowkeyofficiel) le

Les quatre youtubeurs vont ainsi partager leurs nouvelles expériences à Firfol  avec leurs 180 000 abonnés.
 

Cela nous permet de voir autre chose, ça nous sort de nos concours tous les week ends.

Victor, caval'blog

Je suis plutôt classique d’habitude, je vais pouvoir découvrir ces parties de l’équitation que je ne connais pas, comme l’éthologie et la voltige.

Corentin, cocamjump

Des youtubeurs des 4 coins de la France


Ils sont venus parfois de loin : Montaine a fait la route depuis la Haute-Savoie. « J’ai déjà pratiqué le travail à pieds, et l’éthologie m’attire depuis longtemps, cela va être très enrichissant » explique la jeune cavalière.

Julie, elle, est venue de région parisienne avec son propre cheval, Gamin. Un avantage sur les autres ? Pas forcément. « Nous pratiquons le Trec tous les deux. Il y a de la voltige dans mon club, nous regardons les autres de loin, mais nous ne pratiquons pas. »

A part Victor qui vient du Mans, aucun des cavaliers ne s’est déjà essayé à la voltige… « Julie a certes l’atout de la complicité avec son cheval, mais les trois autres cavaliers monteront quant à eux sur des chevaux habitués au domaine et aux activités de Firfol, » explique Alice Fernandes, responsable pédagogique à l’académie d’enseignement comportemental de Firfol. 

 
Voir cette publication sur Instagram

Deuxième jour de vacances ✨ Hier soir, deuxième plage pour nous mais montée cette fois ci 🌴 Un poney plus calme que la veille et content de pouvoir se défouler aux trois allures. Au début petite détente sur le bas de plage en passant dans des petits bras de mer aux trois allures. Ensuite nous sommes allés faire une petite baignade jusqu'en haut des membres pour finir avec un peu de trot et galop au bord de l'eau 🥰 Après on a papoté avec des abonnés qui sont venus nous voir et Gamin regardait les copains plus loin. En rentrant il a bien mieux mangé que la veille, l'exercice et l'air de la mer ça creuse 😄

Une publication partagée par 🎀 Julie & ses garçons 👱🏻‍♀️ (@carnet_dune_cavaliere) le

 

Challenge des youtubeurs : Redynamiser Firfol

S’ils se connaissent tous grâce à leurs activités sur les réseaux sociaux, c’est la première fois qu’ils se retrouvent ensemble tous les quatre. Avec une mission commune : faire découvrir Firfol à leurs followers. Comme tous les autres centres équestres de France, le centre de Firfol a souffert de la crise sanitaire et peine à s’en relever.
 

Cet été, le nombre d’inscriptions pour les stages de vacances a été divisé par deux, voire trois.

Alice Fernandes, responsable pédagogique à l’académie d’enseignement comportemental de Firfol



Le côté sport études lui, n’a pas été trop impacté par la crise. Les élèves de Firfol suivent les cours classique via le CNED, l’enseignement à distance. Le confinement n’a donc finalement que peu de conséquences, et le nombre d’inscriptions pour la rentrée de septembre est stable par rapport à l’année dernière. En revanche, beaucoup moins de jeunes se sont inscrits pour les stages cet été, et les spectacles équestres au Domaine ont dû être annulés.
 
© Académie d’enseignement comportemental de Firfol


Pour tenter de relancer l’activité, les jeunes cavaliers de toute la France vont pouvoir suivre les exploits des quatre youtubeurs pendant deux jours sur les réseaux sociaux : sur les chaînes Youtube des cavaliers, mais aussi sur Instagram où Leïla Mehnane postera de nombreuses vidéos. 
 

Samedi matin, les portes du centre de Firfol seront ouvertes afin de permettre aux fans de rencontrer les cavaliers,  mais aussi les chevaux du centre, des Irish Cob pour la plupart, très polyvalents, qui apprécient le travail en musique, avec les enfants, … bref des chevaux parfaits pour Firfol et son approche éthologique. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux nature équitation sport internet économie