• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le char à voile banni des JO 2024 et avec l'espoir de voir la flamme olympique en Normandie pour les 80 ans du DDay ?

Photo d'illustration / © maxppp
Photo d'illustration / © maxppp

C'était un double objectif : attirer les JO 2024 en Normandie (la plage d'Asnelles dans le Calvados avait été choisie comme site par la Fédération Française de Char à Voile) et voir la flamme Olympique sur les plages du Débarquement au moment du 80 ème anniversaire du DDay : un beau symbole.

Par Alexandra Huctin

Il y avait 37 disciplines à l'étude pour intégrer la (nouvelle) liste des sports  dit supplémentaires pour les Jeux Olympiques de 2024. Parmi eux, le char à voile et la plage d'Asnelles dans le Calvados étaient à l'étude. C'est raté. Le comité d'organisation a retenu l’escalade, le skate, le surf et le breakdance, mais pas le char à voile.

Et pourtant depuis 2017, le club nautique d'Asnelles dans le Calvados, tenu par le Champion du monde François Garnavault, était mobilisé pour réussir la fête et sa première participation au JO.
 

Une déception réelle pour les amoureux du char à voile qui l'ont appris dans les journaux


Il y avait d'abord un quota de 10 500 athlètes imposé par le CIO et puis l'envie de "rajeunir"l'audience des JO. Voilà pourquoi le surf ou le breakdance ont pu paraître plus porteur.

"Nous avons appris par les médias la liste des quatre sports additionnels", précise François Garnavault, Président d'Asnelles 2024. 

 Félicitations à ces sports et au Breakdance qui, sans nul doute, apportera un dynamisme urbain supplémentaire aux Jeux Parisiens, précise t-il avec un brin d'amertume ?

"Nous espérons que le char à voile puisse figurer au programme des J.O 2028 à Los Angeles."
De nouvelles nations ont rejoint la fédération internationale (la FISLY) grâce à cette candidature et c'est déjà une bonne chose.

Asnelles 2024 souhaite désormais poursuivre cet élan et se porte candidate pour organiser un championnat du monde en 2024 sur sa plage, année du 80 ème anniversaire du DDay.

La Flamme olympique sur les plages du Débarquement malgré tout ?


Par ailleurs, dans le cadre de ce 80 ème anniversaire du Débarquement, Asnelles ne lâche pas l'idée de faire passer la flamme Olympique sur les plages du Débarquement en juin 2024 : un vrai symbole. Le Département et la Région sont à leur côté pour porter cette candidature auprès du Comité d'Organisation des JO.

La sénatrice PS, Corinne Féret s'est ému sur Twitter de cet échec du Char à voile dans la liste des sports au JO :

"Attristée que le char à voile n’ait pas été retenu comme sport additionnel pour JO #Paris2024. Un beau message si la flamme olympique passait tout de même sur les plages du débarquement pour les 80 ans du #DDay. Le combat continue "

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus