[Témoignage] DDay : trois générations autour du héros de la famille Rajner au cimetière d'Omaha Beach

Carol Rajner Labounty et ses enfants et petits-enfants, autour de la tombe de George J.Rajner, mort aux combats le 3 juillet 1944 / © L.A.
Carol Rajner Labounty et ses enfants et petits-enfants, autour de la tombe de George J.Rajner, mort aux combats le 3 juillet 1944 / © L.A.

Carol Rajner Labounty avait 8 ans quand son père, George J Rajner, est mort au combat en juillet 1944. En ce 75 ème anniversaire du Débarquement, elle est venue une nouvelle fois lui rendre hommage à Colleville-sur-Mer. Trois générations ont fait le voyage de l'Ohio à la Normandie.

Par L.A.

"En 1942, mon père avait 25 ans, il était marié et avait 4 enfants", explique Carol Rajner Labounty, "Il s’est enrôlé dans l’armée. On lui a proposé de devenir parachutiste et il accepté, principalement parce que c’était payé 250 dollars de plus, ce qui était beaucoup à l’époque..." .

De Band of Brothers à la 82 ème Airborne

George J Rajner a rejoint le 506 ème régiment d'infanterie parachuté, connu aujourd'hui sous le nom de Band of brothers. "Il s’est entraîné avec eux" raconte Carol, "il a reçu son insigne de para en décembre et il a été transféré à la 82 eme Airborne. Avec eux, il s'est rendu en Afrique du nord et il a sauté de nuit sur la Sicile en septembre 43. Quelques semaines plus tard, il était parachuté sur l’Italie". Il retourne en Afrique du Nord avec son unité et prend le bateau pour l’Irlande où il reste stationné quelques mois. Direction ensuite l'Angleterre d'où il prendra part au Débarquement du 6 juin. 
 

Un souvenir partagé en famille

J’avais 8 ans quand mon père est mort on n’en parlait pas vraiment, on savait qu’il était militaire.

Si sa mère ne lui a rien caché, Carol connaissait finalement peu de choses sur l'histoire militaire de son père. Il y a 20 ans, elle a décidé de retracer son parcours. L'un de ses frères est devenu parachutiste lui aussi. Alors ils ont participé à des réunions de militaires. Ils ont rencontré par ce biais des hommes qui avaient servi avec leur père. "Ils nous ont appris beaucoup de choses" se souvient-elle, "et j’ai cherché des informations sur Internet aussi. C’est une bénédiction Internet pour ça. Les gens partagent beaucoup de choses, ça c'est un de mes secrets".

Carol note tout, retrace les derniers jours de son père. Elle compile toutes les informations qu'elle a pu regrouper. De ces souvenirs, elle constitue un joli livre destiné à ses frères et sœurs. Elle le leur a offert à Noël. "Nous transmettons maintenant son histoire à mes petits enfant, continue Carol. "C’est leur premier voyage ici. J’ai un fils ainé de 35 ans qui était là il y a cinq ans et qui est très interessé par l’Histoire. Fort heureusement, je suis sure que l’histoire perdurera à travers eux".

George J Rajner a débarqué en Normandie le DDay. "Mon père a survécu au DDay et aux 27 jours suivants, il a été tué au combat le 3 juillet lors du dernier mouvement de son unité. Quatre jours plus tard, son unité était renvoyée en Angleterre. Seul un quart des hommes de son unité sont rentrés."






 

Sur le même sujet

Les + Lus