Cet article date de plus de 5 ans

Emmanuel Macron en Normandie : ce qu'il faut retenir

Le ministre de l'économie a accordé un entretien à France 3 Normandie à l'occasion de sa venue dans le Calvados. Après une visite à Condé-en-Normandie où il a remis la légion d'honneur à Charles Corlet, il s'est rendu à Deauville pour participer au forum du tourisme numérique.
© France 3 Normandie

Les images de la visite ministérielle à Condé-en-Normandie :
 

durée de la vidéo: 01 min 14
Emmanuel Macron en visite à Condé-en-Normandie ©France 3 Normandie


Le Chameau  :


En arrivant à Condé-en-Normandie, Emmanuel Macron a été notamment interpellé par des salariés de l'entreprise Le Chameau. Les lettres de licenciement doivent leur parvenir ces jours-ci. La fabrication des bottes en caoutchouc sera délocalisée au Maroc. Les projets de reprise de cette société emblématique semblent avoir du plomb dans l'aile. Emmanuel Macron a reçu une délégation : "J'ai parlé longtemps avec les salariés de Le Chameau, dit-il sur notre antenne. Je n'ai pas pris d'engagement, je n'ai pas fait de promesse. Mes services sont en train d'étudier toutes les solutions possibles. (...) On va regarder la possibilité de faire venir d'autres investisseurs, de rouvrir l'usine ou d'en faire monter une autre pour que ces savoirs-faire, cette capacité de production soit pérenisés. il faut être pragmatique et volontariste. Je me tiendrai informé jour par jour cette semaine de l'avancement de ce dossier qui fait partie des sujets abérrants que l'on peut trouver dans notre économie, avec des comportements négatifs de certains investisseurs. On va essayer de trouver une réponse concrète."

Le Numérique :


Après avoir remis la légion d'honneur à l'imprimeur Charles Corlet, Emmanuel Macron s'est rendu à Deauville afin de prendre part au Forum du Tourisme Numérique. "L'un des moyens de réussir, c'est le numérique, explique le ministre. Il y a un monde qui est en train de s'accélérer. Nous en sommes les acteurs. Cela suppose d'investir dans les machines, dans les logiciels, mais aussi dans les hommes et les femmes qu'il faut former." Face aux peurs de suscitent ces mutations technologiques, Emmanuel Macron veut persuader que "le numérique est une opportunité pour trouver de nouveaux marchés, de nouveaux clients, et de nouveaux moyens de produire."

La loi Travail :


"Il faut entendre les inquiétudes qui expriment des sentiments légitimes, dit le ministre. En même temps il faut explique et il faut faire. Parce que si on en reste aux inquiétudes, on n'avance pas beaucoup. Parfois, les inquiétudes, c'est le fait de ne pas vouloir changer, ou de croire que le monde de demain ressemblera à celui d'hier. On ne prépare pas forcément les conquêtes à venir lorsqu'on veut préserver ce qui a été et qui n'est plus adapté, qui ne permet plus de réussir dans un nouvel environnement."

Emmanuel Macron dans le JT de France 3 Normandie :
durée de la vidéo: 05 min 58
Emmanuel Macron dans le JT de France 3 Normandie ©France 3 Normandie

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie industrie politique pays d'auge