La gourmette du soldat canadien Harry Edward Fox retrouvée en Normandie bientôt remise à sa famille

La gourmette ayant appartenu à l'artilleur canadien Harry Edward Fox a été retrouvée à Fleury-sur-Orne (14). 76 ans après le Débarquement, elle a été remise ce lundi à un archéologue canadien au centre Juno Beach de Courseulles-sur-mer, avant d'être rapatriée au Canada.  

© Famille Fox
76 ans après le Débarquement, une gourmette ainsi qu'une médaille ayant appartenu à Harry Edward Fox, un artilleur canadien, ont été remises ce lundi 24 février à un archéologue canadien lors d'une cérémonie officielle au centre Juno Beach de Courseulles-sur-mer (14).  

La famille du soldat a souhaité le rapatriement des objets au Canada

Ils seront remis à la famille en mai prochain avant d'être déposés au Musée canadien de la guerre à Ottawa.

 
© David Frotté / France Télévisions
 

Une découverte en 2014 à Fleury-sur-Orne

C'est en 2014, lors d'une importante fouille préventive conduite par l’INRAP à Fleury-sur-Orne sur la ZAC des Hauts de l’Orne, que la gourmette et la médaille ont été retrouvées. 

La gourmette portait l’identification du soldat, ses initiales et au verso l’inscription « From Rose ».
 
© Drac Normandie C Billard


Ces objets ont été trouvés au fond d'un trou d'homme près d'une fosse de protection d'une pièce d’artillerie du 6th Field Regiment, RCA.
 
La gourmette a été retrouvée en 2014 au fond d'un trou d'homme près d'une fosse de protection d'une pièce d’artillerie du 6th Field Regiment, RCA.
La gourmette a été retrouvée en 2014 au fond d'un trou d'homme près d'une fosse de protection d'une pièce d’artillerie du 6th Field Regiment, RCA. © Inrap

Cette zone arrière a surtout servi au cantonnement et au repos des unités de combat de la 5e brigade, ainsi qu’à l’installation de pièces d’artillerie de soutien pour les 4e et 6e régiments de campagne.

Le contexte dans lequel s’inscrivent les vestiges de la Seconde guerre mondiale mis au jour à Fleury-sur-Orne est celui de la dernière phase de la libération du sud de Caen par les troupes britanniques et canadiennes (opérations Atlantic et Spring) jusqu’à l’offensive générale qui s’ensuit vers Falaise (opération Totalize) en juillet et août 1944.
 

Un long travail d'enquête pour identifier H.F. et Rose 


L’identification de l’objet a été possible grâce à l’enquête menée dans les archives par Denis Renaud qui est archéologue canadien, chargé de cours à l’Université d’Ottawa où il enseigne l’archéologie classique ainsi que l’archéologie des champs de bataille. Un travail d'identification d'autant plus émouvant que l'archéologue est d'origine normande !

Après deux and d'enquête, l'archéologue comprend que la gourmette fut offerte au soldat Harry Edward Fox, originaire de la ville de York, en banlieue de Toronto par sa petite amie britannique Rose, en 1943 ou en 1944. Mais le mystère demeure sur l'identité exacte de Rose... 
 

Harry E Fox a pris part à la Bataille de Normandie et à la libération de l'Europe 

On ne connaît pas la date exacte du débarquement du soldat canadien. Ce que l'on sait, c'est qu'il a bien participé à la Bataille de Normandie. Après son séjour à Fleury, le soldat Harry E. Fox a pris part avec son régiment à la libération du nord de la France, de la Belgique et des Pays-Bas. Il est ensuite entré en Allemagne où il a été blessé. Il a perdu l'index gauche. Il fut rapatrié en Angleterre pour y être soigné et il est rentré au Canada en juillet 1945.

 
© Famille Fox

À son retour de la guerre, l'artilleur a vécu pendant un an chez ses parents avec sa femme Doreen. Ils habitaient à York, en banlieue de Toronto. Il s'est marié ensuite et il a vécu dans la région de Toronto où il a occupé un emploi de soudeur à la compagnie Stanley Steel Works. Il a par la suite travaillé pour la compagnie Orenda Engines dans les années 1950-1960 avant de prendre sa retraite. Il est décédé en 2005.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale culture histoire archéologie patrimoine