Les nouvelles restrictions sanitaires vident les rues d'Honfleur

C'est une période qui devait favoriser le tourisme et l'afflux de monde dans les rues d'Honfleur dans le Calvados. Pourtant, il n'en est rien. La faute aux nouvelles restrictions sanitaires et au confinement des départements voisins qui amènent chaque année, de nombreux touristes. 

Le secteur touristique est fortement menacé à Honfleur depuis que les régions voisines, comme l'Île-de-France, sont confinées.
Le secteur touristique est fortement menacé à Honfleur depuis que les régions voisines, comme l'Île-de-France, sont confinées. © Didier Meunier / France Télévisions

A l'horizon, pas de terrasse, presque plus de bateaux dans le vieux bassin et quasiment aucun touriste. Les rues d'Honfleur sont tristes, moroses, à l'image de la situation que traversent de nombreux Français depuis plus d'un an. La petite commune portuaire n'est que l'ombre d'elle-même, loin des fréquentations des années précédentes. Premiers de ligne à être touchés : les commerçants. 

La clientèle principale ici, ce sont les touristes étrangers. Ils représentent 70% de mes ventes. Ca fait un an qu'on ne les a pas vus.

Erwan Le Floch, commerçant Le Bateau Bouteille

Devoir se passer de sa principale clientèle pendant autant de temps n'est pas simple. Ce magasin de souvenirs s'était alors rattaché à ses clients en provenance d'Ile-de-France. Mais depuis l'annonce du confinement de la région francilienne, c'est le vide. Le week-end dernier, son chiffre d'affaires a été divisé par 10. 

"Des hôtels que l'on va devoir fermer" 

Les secteurs du tourisme ne sont donc pas épargnés. Les dernières annonces gouvernementales sont un coup de massue. Car à Honfleur la clientèle française vient principalement d'Île-de-France, des Hauts-de-France et de Normandie, trois régions frappées par le reconfinement. De quoi décevoir les clients, déjà prêts à déposer leur valise le temps d'un week-end dans le Calvados. 

Mais surtout de quoi menacer la survie des hôtels, parfois neufs. 

L'exemple d'un hôtel de luxe sur les hauteurs de la ville est frappant. 70 % des réservations ont été annulées pour les prochaines semaines. La situation est donc compliquée et l'avenir incertain.

Nous possédons trois établissements, les conséquences peuvent être lourdes. Ca peut rimer avec des restrictions d'effectifs mais aussi des établissements que l'on va devoir fermer.

Aurélie Sucré, directrice commerciale La Ferme Saint-Siméon

Ces professionnels du tourisme s'accrochent tant bien que mal et rappellent que Honfleur est dans un département normand qui n'est pas confiné. Raison pour laquelle ils espèrent revoir un peu plus de monde lors du week-end de Pâques. 

Les nouvelles restrictions sanitaires vident les rues d'Honfleur ©Stéphane Gérain et Didier Meunier

Et après Pâques s'enchaîneront les vacances de printemps qui elles, confinées ou non, seront décisives pour l'avenir du secteur touristique. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie confinement santé société covid-19