Il avait créé un orphelinat dans le Calvados: un prêtre poursuivi pour pédophilie

Le Père Labaky, un prêtre libanais, est visé par une enquête judiciaire en France. Il est accusé de viols sur mineurs, il avait créé un orphelinat à Douvres-la-Délivrande (14) dans les années 90. 

Par Stéphanie Potay

Le Père Labaky a-t-il su tromper son monde? Jacqueline de Romilly, académicienne, parlait de lui en évoquant " l'amour". Les media se pressaient, dans les années 90, dans son orphelinat du Calvados. Le Père Labaky répétait inlassablement son credo. Accueillir dans son orphelinat des enfants de toutes confessions, déchirés par les conflits du Liban, pour les aider à se reconstruire. Un si beau tableau. Mais ce prêtre libanais charismatique, est-il vraiment ce protecteur médiatique, ce personnage encensé par tous? Ou bien s'agit-il en fait d'un prédateur sexuel? Car aujourd'hui, la belle image est plus que lézardée. Mansour Labaky a en effe été condamné en appel pour "crimes sexuels sur mineures de moins de 15 ans" par la Congrégation pour la doctrine de la foi en juin 2013. Ce prêtre considéré comme un héros national au Liban est accusé de viols sur mineures en France.

La condamnation de l'Eglise, l'impunité au Liban

Le Vatican l'a condamné en 2012, il est aujourd’hui poursuivi par la justice française pour pédophilie. Une plainte pour viols et agressions sexuelles sur mineure de moins de 15 ans par personne ayant autorité a été déposée au tribunal de Caen. Deux autres victimes présumées ont dénoncé des faits similaires commis également en France, sans se constituer encore parties civiles.

C'est dans le Calvados, à Douvres-la-Délivrande, que Mgr Labaky aurait abusé d'une française de 13 ans. Au sein de l'orphelinat qu'il a fondé en 1991 et qu'il a tenu jusqu'à la fermeture de l'établissement en 1998. A nos confrères du journal La Croix, Me Solange Doumic, avocate de victimes présumées du prêtre, raconte que la jeune fille avait été prévenue par ses camarades " Ils l’avaient prévenue, elles lui avaient dit de ne surtout pas prévenir lorsqu’elle aurait ses premières règles. Mais après l’indiscrétion de l’une d’elles, le P. Labaky l’a violée". 
Malgré quatre convocations par la justice française, Mgr Labaky, 76 ans,  ne met pas les pieds dans l'Hexagone depuis la qualification des faits reprochés. « Il faut le renvoyer aux assises et le juger en son absence, affirme Me Doumic. La plainte déposée est la pointe d’un iceberg géant, qui n’apparaît pas au grand jour du fait de la personnalité si efficacement manipulatrice et du charisme étonnant de M. Labaky. On ne parle pas de quelques gestes sur quelques personnes, à un moment de sa vie… C’est un homme qui a violé ou agressé sexuellement de nombreuses femmes âgées de 7 à 77 ans. »
Au Liban, le prêtre bénéficie de puissants soutiens. À commencer par l’Église maronite. Au sujet de cette affaire, un cardinal explique même que " c’est la croix qui le rend saint ». 
Le P. Labaky a toujours contesté vigoureusement sa condamnation à Rome. En France, la justice tarde. Une instruction a été ouverte il y a quatre ans mais aucun mandat d'arrêt international n'a été lancé, au grand dam des victimes de Mansour Labaky. 

 




 

Sur le même sujet

Les + Lus