Important dispositif de sauvetage déployé pour aider un navire de pêche en détresse au large de Grandcamp-Maisy

Un hélicoptère de la marine nationale, des semi-rigides, un cannot de la SNSM ont été mobilisés, vendredi 26 février, pour soutenir un navire de pêche victime d'une importante voie d'eau à son bord au large de Grandcamp-Maisy (Calvados).

Illustration. Un canot tout temps de la SNSM
Illustration. Un canot tout temps de la SNSM © Sebastien Salom-Gomis/AFP

Vendredi 26 février à 18h04, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg est contacté par le navire de pêche Louis Agathe via la VHF canal 16, la fréquence de détresse et d'appel en mer. Celui-ci subit une importante voie d'eau à son bord au large de  Grandcamp-Maisy (Calvados). Trois marins-pêcheurs sont sur le navire. La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a tweeté les détails du dispositif de secours mis en place par le CROSS.

Le CROSS engage des moyens d'ampleur pour leur venir en aide. Les équipes déploient un hélicoptère de Caïman de la marine nationale, deux semi-rigides de Saint-Vaast-la-Hougue et de Port-en-Bessin, un cannot de la SNSM d'Ouistreham et un patrouilleur des affaires maritime basé à Cherbourg, en plus d'envoyer un message de détresse au navire de la zone pour porter secours au Louis Agathe.

Les pêcheurs sains et saufs

Environ trente minutes plus tard, à 18h40, l'hélicoptère arrive sur place. Un plongeur est hélitreuillé afin d'évacuer la voie d'eau. Il est ensuite rejoint par les sauveteurs de la SNSM. Finalement, le navire de pêche, escorté par les deux semi-rigides de la SNSM, arrive au quai du port de Grandcamp-Maisy à 20h20. Les trois marins-pêcheurs sont sains et saufs.

La préfecture maritime de la manche et de la mer du nord rappelle les numéros d'urgence si vous êtes victime ou témoin d'un événement en mer : par téléphone, composez le 196 ou par VHF canal 16. Elle rappelle également la liste du matériel obligatoire à avoir en mer dans une publication sur son compte Twitter. "Pensez à le vérifier avant toute sortie pour être en sécurité !", écrit-elle. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sauvetage faits divers mer