Interdire la chasse le weekend et pendant les vacances scolaires ? "Une manière déguisée de l’interdire complètement", selon la fédération des chasseurs du Calvados

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olfa Ayed
Dans le Calvados, 14 000 passionnés adhèrent à la fédération de chasse. Ils sont environ 80 000 en Normandie.
Dans le Calvados, 14 000 passionnés adhèrent à la fédération de chasse. Ils sont environ 80 000 en Normandie. © Ayi-Benjamine Rombhot - France Télévisions

Alors que Yannick Jadot souhaite interdire la chasse le week-end et pendant les vacances scolaires, et que les accidents de chasse se multiplient, la fédération des chasseurs du Calvados rappelle que la sécurité est l’un des axes majeurs de la formation pour le permis de chasse.

Samedi 30 octobre 2021, un conducteur de 67 ans a été grièvement blessé, en Ille-et-Vilaine, par un tir d'arme à feu provenant d'un chasseur. Le pronostic vital de la victime est engagé. Un chasseur a été placé en garde à vue.

Un accident supplémentaire alors que la chasse est déjà, selon un sondage Ipsos du 16 septembre 2021, peu populaire en France : seulement 1 Français sur 5 est favorable à la cette pratique. Bien que les accidents de chasse aient diminué de 41% depuis 1999 on déplore 141 victimes dont 11 accidents mortels lors de la saison 2019-2020.

Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle de 2022 a annoncé, vendredi 29 octobre 2021, vouloir interdire la chasse le weekend et lors des vacances scolaires.

Il faut savoir que la chasse à 80% est pratiquée par des gens qui n’ont comme repos que le dimanche ou le samedi. C’est une manière déguisée de vouloir complètement interdire la chasse. La chasse c’est un droit de 1789, un droit populaire.

David Riffault

Membre de la fédération des chasseurs du Calvados.

"Ils nous empêchent de nous balader"

Ce souhait du candidat est motivé par le fait que "trois quarts des personnes qui vivent dans la ruralité n'osent pas aller se promener le dimanche quand il y a des tirs de fusil", déclare-t-il sur BFMTV. "J’habite en campagne et j’ai des chasseurs à côté de chez moi, on les entend. J’ai des chats, j’ai peur pour eux et aussi pour nous quand on va se balader en forêt, c’est un peu stressant de se dire qu’on peut avoir un problème à n’importe quel moment à cause de chasseurs", confie Mathilde, habitante de Graye-sur-Mer dans le Calvados. "Ils nous empêchent nous, en tant que citoyens lambdas, de nous balader, d’aller ramasser des châtaignes", souffle Stéphanie de Graye-sur-mer.

Pour 2% de la population qui chasse, en pénaliser 98% c’est un peu un scandale je trouve. Il y a des enfants, des habitations, les gens circulent. Ça ne devrait pas être un facteur limitant cette chasse surtout dans des jours comme ça où les familles aiment sortir.

Habitante de Graye-sur-Mer dans le Calvados.en

"La sécurité c'est les 3/4 de la formation"

Du côté des chasseurs du Calvados, les accidents de chasse sont déplorables mais ne doivent pas condamner toute une pratique. "Ce n'est pas parce qu'il y a un imbécile qui a tiré et qui malheureusement… Je pense en premier, évidement, aux victimes. C'est pas pour cela, qu'on va punir un million de chasseurs qui pratiquent", regrette Jean-Christophe Aloe, président de la fédération des chasseurs du Calvados. De son côté David Riffault, insiste sur les règles de sécurité qui régissent la chasse.

C’est un des axes majeurs au niveau de la formation pour le permis de chasse. C’est les ¾ de la formation.

David Riffault

membre de la fédération des chasseurs du Calvados

Dans le département, 14 000 personnes adhèrent à la fédération de chasse. Ils sont environ 80 000 en Normandie.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.