"Je fais l'objet de campagnes de diffamation de la part de sionistes", le palestinien Motaz Azaiza lance un appel au soutien pour garder son Prix Liberté

Le palestinien Motaz Azaiza appelle au soutien sur les réseaux sociaux. Il dénonce les propos du porte-parole des associations israélites normandes qui conteste le Prix Liberté 2024 qu'il a remporté. La région Normandie décernera cette récompense au photojournaliste le 4 juin prochain au Zénith de Caen.

Le photojournaliste palestinien, Motaz Azaiza, a remporté le Prix Liberté 2024 pour avoir couvert les bombardements meurtriers de l'armée israélienne sur Gaza. Une récompense qui salue "son combat en faveur de la liberté de la presse et du droit à l'information" et qui lui sera remis le 4 juin prochain au Zénith de Caen.

Un appel au soutien sur les réseaux sociaux

Mais en plein conflit israélo-palestinien, les associations israélites normandes contestent ce prix et demandent son annulation. Leur porte-parole, Nassim Lévy, expliquait dans un courrier adressé à la région Normandie que : "C'est un choix immoral et inapproprié (...) Honorer une personne ayant été associée de près au Hamas en lui attribuant un prix prestigieux comme le Prix Liberté nous semble incompatible avec les valeurs de paix et de liberté que ce prix est censé représenter".

Nassim Lévy fonde ses accusations sur les licenciements de plusieurs employés de l’agence des Nations unies pour les réfugiés (UNRWA), soupçonnés par Israël d’avoir participé aux massacres du 7 octobre. Motaz Azaiza était l'un des employés de l'agence, comme 30 000 autres personnes au Proche-Orient. Mais jamais une quelconque implication n'a été prouvée, ni trouvée.

Les propos du consistoire israélite de Normandie ont fait réagir Motaz Azaiza. Ce dernier a posté sur son compte Instagram :  

Ô Français libres ! Je fais l'objet de campagnes de diffamation de la part des sionistes et de tentatives visant à m'accuser de terrorisme et à annuler le prix de la liberté que je recevrai en Normandie (...) J'ai besoin de votre soutien.

Motaz Azaiza

Photojournaliste palestinien

"Prix amplement mérité"

Motaz Azaiza, âgé de 25 ans, couvre depuis le 7 octobre la guerre entre Israël et le Hamas palestinien, tout en partageant son expérience personnelle dans ce territoire assiégé. Il est l'un des rares, en l'absence de journalistes internationaux, à avoir documenté les destructions et la douleur des Gazaouis, bloqués dans l’enclave par l'armée israélienne.

Exilé avec sa famille depuis janvier 2024, il figure parmi les 100 personnes les plus influentes au monde en 2024 selon le palmarès du magazine américain Time et il est suivi par 18 millions de personnes sur Instagram.

Sur les réseaux sociaux, son message fait réagir. Il reçoit de nombreux messages de soutien. On peut notamment lire : "Bravo, prix amplement mérité" ou encore "C’est n’importe quoi, ce prix est totalement mérité pour Motaz, qui en dépit des dangers nous a exposé les crimes de l’armée de l’état occupant ! Beaucoup de ses confrères l'ont payé de leur vie".

Élu par un jury de 14 265 jeunes

Motaz Azaiza est fier d'avoir remporté le Prix Liberté 2024. Il a été élu par un jury de 14 265 jeunes issus de 116 pays différents et encadré par l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix. "Son combat pour le droit à l'information permet de diffuser des informations sur le conflit et de mettre en lumière les destins des populations affectées par cette guerre", a relayé la région Normandie dans une publication sur Facebook.

Hervé Morin, président de la région Normandie, a fait savoir de son côté que : "Ce vote n'est pas celui de la région Normandie, qui n’intervient à aucun moment dans la sélection des dossiers, des nominés ou du lauréat, mais bien celui de la jeunesse du monde entier, et cela, à chacune des étapes".

Motaz Azaiza recevra le Prix Liberté 2024 au Zénith de Caen, le mardi 4 juin. La région Normandie lui remettra également un chèque de 25 000 euros afin qu'il puisse poursuivre son combat.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité