SM Caen. Furlan écarté, quelles solutions pour le remplacer ?

Le SM Caen annonce ce mardi matin la mise à pied de son entraîneur Jean-Marc Furlan. Après un début de saison en fanfare, le club normand reste sur une série de neuf matchs sans victoire. Les dirigeants malherbistes se donnent du temps pour désigner son successeur.

Jean-Marc Furlan n'est plus l'entraîneur du Stade Malherbe Caen. Arrivé en juin dernier pour remplacer Stéphane Moulin, l'ancien coach d'Auxerre ne sera resté qu'à peine cinq mois à la tête des rouge et bleu. Le reste du staff demeure en place. Le duo Patrice Sauvaget - Denis Moutier dirigera l'équipe samedi prochain pour la réception de Quevilly-Rouen-Métropole à d'Ornano. 

Jean-Marc Furlan au SM Caen, c'est l'histoire d'une amourette d'été sans lendemain. En août, Malherbe pratique un football enchanteur et pointe en tête du championnat après les quatre premiers matchs de la saison.

Victorieux du Paris FC, de Pau, de Concarneau et d'Ajaccio sans prendre le moindre but, beaucoup voient déjà en Jean-Marc Furlan l'homme qui allait mener le SMC vers une remontée en Ligue 1, comme il l'avait fait auparavant avec Troyes, Brest et Auxerre. Pourtant, tout s'effondre bien vite. Battu à Laval dans les arrêts de jeu fin août (2-1), Caen n'a plus réussi à s'imposer depuis et reste sur une terrible série de neuf matchs sans victoire (6 défaites, 3 nuls).

Mauvais résultats et mauvais comportement

Connu pour ses frasques et envolées verbales, Jean-Marc Furlan n'aura pas déçu en Normandie. Prises de position controversées sur les jeunes du club, propos critiques envers les arbitres, analyses lunaires sur le jeu de son équipe et celui de ses adversaires, commentaires déplacés vis-à-vis des femmes journalistes, le désormais ex-coach malherbiste commençait à sérieusement agacer au sein du club et dans la communauté des supporters du SMC. 

En étant mis à l'écart après moins de six mois à la tête de l'équipe fanion, Furlan intègre le podium des entraîneurs les plus éphémères du Stade Malherbe, derrière Gabriel Calderon et Rui Almeida. 

Qui pour remplacer Furlan ? 

Une question est désormais sur toutes les lèvres : mais qui va bien pouvoir prendre les rênes du SM Caen ? Dans les prochains jours, le staff actuel s'en chargera. Après le match contre Quevilly-Rouen-Métropole s'ouvre une trêve internationale de deux semaines. Nul doute que les dirigeants malherbistes l'utiliseront pour trouver un successeur à Jean-Marc Furlan, à moins qu'ils ne souhaitent le désigner avant afin qu'il travaille au plus vite avec les joueurs. 

Plusieurs configurations s'offrent à Pierre-Antoine Capton, actionnaire à la tête du conseil de surveillance, et Olivier Pickeu, président. La première est de promouvoir quelqu'un en interne. Adjoint de Stéphane Moulin pendant plusieurs années, Patrice Sauvaget pourrait être amené à devenir numéro un. Joueur emblématique du SMC, directeur du centre de formation depuis deux saisons, Nicolas Seube pourrait aussi être une solution à l'intérieur du club, mais il n'a pas les diplômes requis pour exercer à ce niveau. 

Autre piste, celle menant à Johan Gallon. Directeur des activités de l'association depuis le mois de juin, l'ancien capitaine caennais et entraîneur de Granville est bien évidemment candidat au poste d'entraîneur de son club de cœur. Il avait déjà rencontré Olivier Pickeu au moment du recrutement de Jean-Marc Furlan. Parmi les entraîneurs actuellement libres, on retrouve notamment Bruno Irlès, Sabri Lamouchi ou encore Philippe Montanier, des noms ayant déjà circulé ces dernières années. La piste menant à Patrice Garande n'est pas non plus à écarter. Entraîneur du SMC pendant six ans, il reste le dernier à avoir réussi à faire monter le club normand en Ligue 1, et à l'y pérenniser durant cinq saisons. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité