Il était une foi à Lisieux : Sainte Thérèse, la Normande la plus célèbre du monde

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Gouley

L'UNESCO a retenu Sainte Thérèse de Lisieux dans la liste des personnalités mises à l'honneur pour sa biennale 2022/2023. Une occasion de revenir sur le parcours de cette jeune Normande connue et vénérée dans le monde entier.

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture retient tous les deux ans des personnalités qui honorent la mémoire de personnes qui ont œuvré dans les domaines entre autres, de la paix et de l’éducation. Le Sanctuaire de Lisieux a proposé le nom de Thérèse. L’organisation mondiale a donné son accord pour la biennale 2022/2023.  

La courte vie de la "petite Thérèse" de Lisieux

L’histoire de Thérèse Martin s’assimile à une nouvelle de Maupassant : en Normandie, une jeune fille d’une famille pieuse entre en religion au Carmel de Lisieux. Elle décède à 24 ans. La Normandie, le Pays d’Auge, la religion et la mort sont bien des thèmes qu’affectionnait Guy de Maupassant. Mais aurait-il imaginé que son personnage devienne mondialement connu à sa mort ?

Thérèse a cette particularité d’avoir connu la célébrité à sa mort et non de son vivant. Ses écrits publiés sous le titre « Histoire d’une âme » la rendront célèbre. Elle y raconte sa vie et y développe de manière simple sa théologie. A ce jour, l’ouvrage a été traduit dans plus de 50 langues et vendu à plus de 800 millions d’exemplaires.

Les Martin, une famille pieuse

Comment Thérèse, jeune nonne décédée à 24 ans a-t-elle pu écrire un ouvrage d’une telle puissance ?

Thérèse nait le 2 janvier 1873 à Alençon. Elle est la cadette de 5 filles. Ses parents, Louis et Zélie Martin sont de fervents catholiques. Zélie décède alors que Thérèse a 4 ans. Louis Martin quitte Alençon pour Lisieux avec ses filles pour se rapprocher de l'oncle maternel, Isidore Guérin, pharmacien. Thérèse intègre l’ordre des Carmélites à 15 ans par dérogation spéciale compte tenu de son âge. Trois de ses sœurs sont déjà moniales. Sept ans plus tard, Thérèse tombe malade puis, en 1897, meurt de la tuberculose. Elle avait 24 ans.

"Histoire d’une âme" le livre de référence de Sainte Thérèse de Lisieux

A sa mort, la carmélite laisse des carnets que sa sœur explore et confie à l’oncle Isidore. Ce dernier veut  rendre hommage à sa nièce. Il les fait éditer en 1898 par une imprimerie de Bar- le - Duc dans la Meuse, soit un an jour pour jour après le décès de Thérèse. 2 000 exemplaires sont imprimés, ce qui à l’époque représente un tirage important.

L’impact de la publicité est à la fin du 19ème siècle limité : pas de radio, pas de télévison, pas de réseaux sociaux. La presse écrite est l’unique relai. Pour "Histoire d’une âme" c’est le bouche à oreille qui fonctionne. Les 2 000 exemplaires sont vendus rapidement. Le livre est réimprimé. La renommée dépasse les frontières de la Normandie et de l’hexagone. La première traduction est anglaise et date de 1901. En 1902, le livre est traduit en polonais, en 1904 en italien et hollandais. Et en 1905 en langue allemande, portugaise, espagnole, japonaise et russe.

Thérèse devient mondialement connue et Lisieux devient un important lieu de pèlerinage fréquenté par des fidèles qui viennent du monde entier. Pendant la première guerre mondiale, elle est au cœur des prières des soldats français et allemands. Elle est béatifiée en 1923 et canonisée en 1925 ce qui est un record. A l’occasion du centenaire de sa mort, le Pape Jean-Paul II la proclame Docteur de l’Eglise.

L’émission diffusée ce lundi 4 juin à 12H55 sur France 3 Normandie « Thérèse, il était une foi » évoque Thérèse à l’occasion de sa mise en avant par l’UNESCO. Gwenaëlle Louis reçoit :

Une émission à revoir sur la plateforme France.tv