Le RAID appelé à Lisieux pour déloger un homme retranché dans un appartement avec sa compagne enceinte

L'unité d'élite de la police nationale a été appelée ce samedi soir pour intervenir à Lisieux. Un homme, déjà condamné pour violences conjugales, s'était retranché dans un appartement du centre-ville avec sa compagne enceinte.

Le Raid, l'unité d'élite de la police nationale, a dû intervenir ce samedi 22 août dans le centre-ville de Lisieux
Le Raid, l'unité d'élite de la police nationale, a dû intervenir ce samedi 22 août dans le centre-ville de Lisieux © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
L'laerte a été donnée ce samedi 22 août aux environs de 19 h 45. Un homme, présentant plusieurs blessures, appelle les secours dans le centre-ville de Lisieux. Il vient de sortir d'un immeuble où vient de produire une dispute impliquant son frère. Ce dernier, âgé d'une trentaine d'années, s'est retranché dans un appartement, avec sa compagne, enceinte. Le frère blessé déclare également que le forcené est en possession d'une arme à feu. 

L'individu retranché est déjà connu de la justice. Il a été condamné pour violences conjugales. Sur place les policiers entendent une détonnation (dont l'origine n'a pour l'instant pas été confirmée). Les CRS sont également mobilisés, tout comme le SAMU et les sapeurs-pompiers. Finalement décision est prise de faire intervenir le RAID, l'unité d'élite de la police nationale. Une trentaine d'hommes arrivent sur les lieux vers 23 heures. Le médiateur entame alors les
négociations avec le forcené.
 

Au bout d'une demie-heure, l'individu retranché accepte de faire sortir sa compagne. Les hommes du RAID profitent de cette occasion pour pénétrer dans l'appertement et interpeller le trentenaire. Ce dernier a été placé en garde à vue. Compte tenu d'une forte alcoolémie, son audition par les forces de l'ordre n'a débuté que quelques heures plus tard. La garde à vue doit s'achever ce lundi.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers