Cet article date de plus de 3 ans

Stéphane Poussier condamné à 1 an de prison avec sursis, s'est s'excusé devant le tribunal

L'ancien candidat de la France insoumise a été condamné à 1 an de prison avec sursis en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Lisieux. Samedi il s'était réjoui, sur Twitter, de la mort du Lieutenant-Colonel Beltrame, abattu lors de l'attaque de Trèbes.
© C.B
Stéphane Poussier a souhaité être jugé ce mardi. Son avocate, Maître Floriane Gabriel n'a pas demandé d'ajournement pour préparer sa défense. 
A l'audience, l'ancien candidat de la France insoumise a expliqué regretter ses propos.Il a également présenté ses excuses aux proches du gendarme :

Il dit ne pas avoir su qu'Arnaud Beltrame était décédé lorsqu'il a publié son tweet. Sur Twitter, il s'était réjoui, dimanche 25 novembre, de la mort du Lieutenant-Colonel Beltrame, l'ancien commandant des gendarmes d'Avranches abattu lors de l'attaque de Trèbes.

Le procureur de Lisieux, David Pamart a requis 6 mois de prison dont 4 mois avec sursis, ainsi qu'une peine d'inéligibilité de 7 ans.
La peine maximale encourue pour ce type de délit est de 7 ans de prison et de 100 000 euros d’amende.

Le tribunal s'est retiré près d'un quart d'heure pour délibérer. Stéphane Poussier est condamné à 1 an de prison avec sursis et 7 ans de privation de droits civiques. A l'issue de l'audience, il a indiqué qu'il ne ferait pas appel et qu'il "acceptait pleinement" ce jugement. 

Reportage de Catherine Berra et Guillaume Le Gouic

durée de la vidéo: 01 min 44
Tweets sur la mort d'Arnaud Beltrame: un an de prison avec sursis pour Stéphane Poussier

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société