Les trésors cachés des plages du Calvados en Normandie : Épaves mystérieuses, oiseaux rares, fossiles précieux, land art

La plage, c'est la destination phare de l'été. Mais la connaît-on vraiment ? Sait-on qu'elle abrite des vestiges historiques, une biodiversité unique, des pépites géologiques et même qu'elle excite notre imagination ? Balade sur le littoral pour redécouvrir ce milieu qu'on appréciera d'autant mieux.
Quand les plages de Normandie nous dévoilent leurs trésors cachés
Quand les plages de Normandie nous dévoilent leurs trésors cachés © DR

Faut-il le rappeler ? Les plages de Normandie ont été choisies pour le débarquement, le 6 juin 1944, pour libérer l'Europe du joug nazi. 77 ans après, l'Histoire reste bien présente, grâce aux musées notamment. Mais des vestiges demeurent cachés, enfouis à 20, 30, 40 m de profondeur et même au delà. 

Environ 150 sites archéologiques sous-marins témoignent encore de l'opération "Overlord", selon les experts du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm) Les plongeurs professionnels mais aussi amateurs peuvent explorer des épaves de navires, de blindés, des restes de deux ports artificiels. 

 

L'"Empire Roseberry" avant son naufrage en août 1944
L'"Empire Roseberry" avant son naufrage en août 1944 © Drassm

Chaque plongée se mérite et reste un "moment de grâce", nous expliquent Anne-Sophie et Maria, toutes deux adhérentes au  club de plongée si bien nommé DDay Diving. Elles sont encadrées par Richard Farizon, un instructeur, passionné d'histoire qui connaît ce milieu comme sa poche. En fonction des conditions météo et de la marée, il sait où aller pour emmener des plongeurs débutants ou confirmés. 

Ce matin-là, la météo est clémente. Cap sur l'"Empire Roseberry" qui mesurait 89 m, en 1944. C'était un des nombreux tankers utilisés pour le transport du fioul nécessaire à l’avancement des Alliés. 

La Drassm a publié des images de l'épave "empire Roseberry" réalisées avec un sondeur
La Drassm a publié des images de l'épave "empire Roseberry" réalisées avec un sondeur © Drassm


Le 24 août, alors qu’il rejoint un convoi vers l’Angleterre, "l’Empire Roseberry heurte une première mine, puis une seconde. Les canots sont soufflés par l'explosion. Les hommes sautent à l'eau mais on déplore treize victimes"

Que reste-t-il aujourd'hui ?

L'épave repose à 12m de profondeur et reste plutôt bien conservée sur sa partie arrière. On peut voir une impressionnante chaudière de 4,80 m de longueur, un moteur vapeur triple expansion, l'hélice et ...  une cuvette de toilettes en place à bâbord.

Reportage signé Pauline Latrouitte, Cyril Duponchel, Julien Dadone-Durand avec les images sous-marines de Richard Farizon

« Ici on a l’opportunité de plonger à un endroit qui est quasi-unique au monde avec une concentration d’épaves fantastiques. »

Richard Farizon - Président du club de plongée DDay Diving

 

Si vous souhaitez prolonger la découverte des profondeurs, nous vous conseillons de jeter un oeil sur la page youtube de Richard Farizon. Vous y verrez notamment des chars M7 Priest. 

A la découverte des plages du Calvados : une plongée au Cœur de l'Histoire au large d'Arromanches

 

La plage, c'est un trésor de biodiversité et le refuge de certains oiseaux menacés. Connaissez-vous par exemple le Gravelot à collier interrompu, qui se pose sur le sable dès le printemps ?

On ne le voyait jamais sur nos côtes, il y a 20 ans. Cette espèce plutôt méditerrannéenne décline et reste considérée comme rare en France. Ces oiseaux limicoles ont senti plus vite que nous le vent du "réchauffement climatique". Les couples, qui viennent nicher toujours au même endroit sur les hauts de plage, ont été confrontés à l'érosion et aux submersions.

Leurs habitats détruits, ils ont cherché à s'abriter ailleurs et depuis quelques années, nous les rencontrons sur le littoral normand, où se trouve désormais près de 20 % de la population nationale. 

Les poussins de gravelots à collier interrompu photographiés sur le littoral du Calvados
Les poussins de gravelots à collier interrompu photographiés sur le littoral du Calvados © Michael Adam

Ils se plaisent ici et, fait rare, leur nombre augmente en Normandie. Il faut dire qu'ils sont surveillés de près et protégés par les ornithologues du GON (Groupement ornithologique normand). A force d'explication et de pédagogie, ils sensibilisent les riverains et acteurs locaux à la protection des nids.

Naître et grandir restent en effet le parcours du combattant pour un poussin, du printemps à la fin juin. D'abord, les oeufs ne doivent pas se faire écraser par un pied humain ou une patte de chien. Ensuite, les prédateurs, comme la corneille, veillent et se délectent dès qu'elle en aperçoit un. Des cages ont donc été installées par les ornithologues pour leur permettre de pousser en toute tranquillité. 

Un poussin de gravelot à collier interrompu
Un poussin de gravelot à collier interrompu © Michael Adam

 

Reportage en compagnie de James Jean-Baptiste, ornithologue du GOn 

A la découverte des plages du Calvados : rencontre avec un ornithologue sur la plage d'Hermanville

 

D'après, James Jean-Baptiste, l'ornithologue du Groupe Ornithologique Normand qui se charge de protéger ces oiseaux et de sensibiliser la population.

« Si on ne protèges pas 30% des nids, comme on le fait à l’heure actuelle en Normandie, la population disparaîtrait dans moins de 50 ans. »

James Jean-Baptiste - Ornithologue au GON- Groupement ornithologique normand

 

 

Dans le Calvados, on peut retrouver, si on est chanceux, des dents de plésiosaures ou de crocodiles. Plus facile à dénicher ? Des fossiles d'ammonites, d’oursins ou de nautiles. Ces pépites du Jurassique se cachent au pied des falaises des Vaches noires, entre Villers-sur-Mer et Houlgate. 

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Audrey De (@myishra)

 

Ici, il y a 150 millions d’années, c’était le milieu de l’océan, pas de plages, pas de falaises. Les terres les plus proches étaient la Bretagne ou l’Angleterre.

« Cherchez un peu partout et vous allez voir que très vite vous allez trouver plein de fossiles, au départ on les prend tous et à la fin on ne prend que les beaux. On peut vite en ramener quelques kilos »

Laurent Picot - Paléontologue et responsable scientifique du Paléospace de Villers sur Mer

La Normandie, il y a 150 millions d'années
La Normandie, il y a 150 millions d'années © Paléospace de Villers-sur-Mer

 

Tout l'été, le Paléospace de Villers-sur-Mer organise des visites guidées, qui vous permettront d'ouvrir l'oeil et de remonter le temps. Notez bien les dates, définies en fonction de la marée : dimanche 25/07 à 17h, mercredi 4/08 à 14h, jeudi 5/08 à 14H, dimanche 08/08 à 15H, lundi 09/08 à 16H, jeudi 19/08 à 14H00, samedi 21/08 à 16H, lundi 30/08 à 10H. 

 

A la découverte des plages du Calvados : les fossiles des falaises des Vaches noires

 

Anne-Ingrid Le Granché aime dessiner et vivre au présent. Quand vous qualifiez son art d'éphémère, elle, elle entend "effet mer" car c'est la marée qui aura de toute manière le dernier mot et dicte son emploi du temps. 

Je vois que la mer approche. - C’est la course ? - Oui, je la vois et je l’entends, J’adapte le dessin, je vais faire moins de détails pour être dans les temps avec la mer, c’est le jeu 

Anne-Ingrid Le Granche - dessinatrice - Homaha Nature

A marée basse, quand le ciel est clément, la femme "blanche" sort ses compas, fabriqués avec une ficelle et un bout de bois et elle traçe pendant des heures, des heures et des heures jusqu'à ce que la mer engloutisse son oeuvre. Et cela fait un bien fou.

A la découverte des plages du Calvados : dessins éphémères sur le sable de Vierville-sur-Mer

 

A contre-courant de notre société qui "veut tout tout de suite", Anne-Ingrid Le Granché nous interroge à sa manière sur notre rapport au temps et à la nature. Entre art, philosophie et méditation, cette activité suscite un grand intérêt, à tel point qu'Anne-Ingrid propose désormais des ateliers pour partager ce moment de bien-être avec tous ceux qui le souhaitent enfants, parents, grands-parents.

C'est ludique, joyeux, accessible, pédagogique et surtout très relaxant. Avec son grand sourire, elle explique et guide les débutants, qui découvriront sur le ponton leur création .... et ressentiront forcément une émotion.

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par H'omaha Nature (@homahanature)

Tous les ateliers et l'actualité d'Anne-Ingrid Le Granché sur Facebook :

Compte Homaha nature.

 

Escale 5 : Redécouvrir la plage en compagnie d'Arnaud Guérin

Il est photographe et déteste les clichés. Alors, Arnaud Guérin a écrit ce livre, sobrement intitulé "La plage, une nature cachée". Son idée ? Vous emmener au-delà de la carte postale pour vous faire découvrir ce milieu entre terre et mer si apprécié et pourtant méconnu.

Il est géologue et scientifique. Alors, il scrute avec minutie les galets, la marée, les ridains, la houle, les oiseaux, la faune, la flore ... En quelques lignes, photos et schémas, on comprendra ce qu'est le sable. D'où viennent les galets. Comment se forme la houle. Qui habite sur la plage. 

La Plage, une nature cachée

Et puisqu'Arnaud Guérin est normand, vous devinerez sans doute quelles plages l'inspirent. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer nature sorties et loisirs