• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

“Nous ne sommes pas les premiers de cordée mais bien les premiers de corvée”, plainte au congrès des Maires du Calvados

© A.Misery
© A.Misery

Un peu plus de 400 maires, sur les 534 que comptent le Calvados, sont réunis ce lundi 5 novembre en congrès annuel. L'ambiance est lourde, en pleine crise d'identité. Les maires veulent retrouver une raison d'être et ne plus subir la pression grandissante de l'Etat.

Par Alexandra Huctin

François Baroin, président des maires de France est venu à leur rencontre pour partager le vécu et l'expérience qui est sur tout le territoire français le même: les maires n'ont pas le moral : on leur demande beaucoup avec très peu de reconnaissance et de moins en moins d'autonomie.

"Réaffirmer l’enjeu démocratique de la décentralisation. Garder de la proximité pour mieux répondre aux besoins de nos concitoyens , éviter les ruptures territoriales" c'est l'un des enjeux premier pour les maires d'aujourd'hui, rappelle Sophie Gauguin, maire de Dozulé ( 2300 habitants) dans le Calvados et vice-présidente de la Région Normandie.  

 

Fort en doléances, le premier d'entre eux dans le Calvados ( olivier Paz) , a eu ces mots forts "premier de corvée mais pas de cordée".


Pour Olivier Paz, le président des Maires du Calvados et maire de Merville-Franceville : le maire (sic) "C'est  (donc) souvent la dernière personne physique que le citoyen peur rencontrer, c'est vers lui qu'on se retourne quand il y a des problèmes.  c'est lui qui anime le territoire, qui le fait vivre"

"on nous téléphone la nuit, pour des bovins en divagation et on assume. Il y a une multiplication des normes  et si vous ajoutez à cela la reconstruction territoriale, la baisse des dotations, cela devient un peu complexe"

 


 VIDÉO FRANCE 3 NORMANDIE <<<<< Olivier PAZ " Que l'Etat soit un facilitateur !" 

 
Congrès des maires du Calvados 2018

 


Décentralisation et transfert de compétences, autant de notions débattues dans ce Congrès des Maires, auquel participait l'un des chantres du girondisme dans la Région : Hervé Morin ( photo du tweet ci-dessous) 


 

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus