• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Nouveau coup dur pour l'hôpital de Vire : la psychiatrie en partance pour Caen

L'hôpital de Vire a vu plusieurs de ses services fermer ces dernières années, dont notamment la maternité. C'est désormais au tour de la psychiatrie de disparaître. Les syndicats dénoncent "un plan social".

Par CM et SP

"Il y a toujours des menaces sur l'Unité de Surveillance Médicale Continue, il y a des lits qui ont été fermés en cardiologie, il y a des menaces sur tous les services de médecine spécialisée de l'hôpital de Vire. Je pense qu'on est pas sorti des fermetures sur l'hôpital de Vire", s'inquiétait Rosine Leverrier, la présidente du collectif  Touche pas à ma santé à mon hosto, en janvier 2018. Et force est de constater, un an plus tard, que ces craintes étaient fondées. Un nouveau service s'apprête à fermer.

Le 24 avril, l'unité d'hospitalisation fermé en psychiatrie ne sera plus en service. Les patients seront envoyés à Caen, d'autres seront d'avantage accompagnés chez eux. "Les patients sont hospitalisés, souvent en milieu fermé", explique David Trouchaud, directeur de l'hôpital Vire-Flers-Les Andaines, "l'idée c'est de prendre en charge ces patients en ville, en ambulatoire, que ce soit à leur domicile ou en hospitalisation jour ou dans des CMP (centre médico psychologique)." Pour les représentants du personnel, cette nouvelle fermeture s'apparente à un plan social. 
 
Nouveau coup dur pour l'hôpital de Vire: la psychiatrie en partance pour Caen
Intervenants :
Cédric Leseney, Secrétaire départemental CFDT Santé-Social 14
Nathalie Génoron, Déléguée CGT-infirmière en psychiatrie
David Trouchaud, Directeur Général Hôpital Vire-Flers-Les Andaines

Reportage de Stéphanie Potay et Marie Berthomé

A lire aussi

Sur le même sujet

Requiem pour Notre Dame des Droits

Les + Lus