#OnVousRépond. Pass sanitaire obligatoire : combien vont coûter les tests PCR et antigéniques ?

Dans les prochains jours, l'accès à de nombreux lieux sera soumis au pass sanitaire. Faute d'être vacciné, il faudra se faire tester. Or, les test PCR et antigéniques, jusqu'alors gratuits, deviendront payant à l'automne prochain.
Le chef de l'Etat a annoncé ce lundi que les test "de confort" seraient payants à partir de cet automne
Le chef de l'Etat a annoncé ce lundi que les test "de confort" seraient payants à partir de cet automne © BERTRAND GUAY / AFP

C'est la ruée sur la vaccination. Depuis l'allocution du président de la République ce mardi soir, les plateformes de prise de rendez-vous médicaux ont enregistré des records de fréquentation. Ce mercredi matin, l'un des co-fondateurs de Doctolib, leader du secteur, annonçait que "926.000 Français ont pris un rendez-vous de vaccination". Guillaume Rozier, le créateur de Vite Ma Dose, indiquait que plus de 3,4 millions de recherches de rendez-vous de vaccination avaient été réalisées sur le moteur de recherche.

Cette soudaine affluence, alors que les centres de vaccination observaient une fréquentation en baisse depuis quelques semaines, est sans nul doute liée à l'élargissement du pass sanitaire dans les prochains jours. Dès la semaine prochaine, le mercredi 21 juillet, il sera obligatoire, dès l'âge de 12 ans, pour entrer dans les lieux de loisirs et de culture de plus de 50 personnes, comme les cinémas, les théâtres, les établissements sportifs clos ou les parcs d'attraction.

Et début août, il conditionnera l'accès aux cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance. Autrement dit et grossièrement résumé : pas de vie sociale sans pass sanitaire. Ce mercredi 13 juillet, à l'issue du Conseil des ministres, le porte-parole du Gouvernement, Grabiel Attal, a toutefois annoncé une certaine "souplesse" concernant les adolescents et les salariés des lieux où la pass sanitaire est exigé jusqu'à "la fin de l'été". 

Pass sanitaire = vaccination complète ou test négatif

Si vous n'êtes pas encore vaccinés à ce jour, il faudra compter cinq semaines pour achever un parcours classique de vacination (deux injections espacées au minimum de trois semaines puis deux semaines après la seconde injection). Ce qui nous amène à la mi-août. Si vous réunissez pas ces conditions, il faudra présenter un test négatif de moins de 48 heures. Ces documents (vaccination ou tests) peuvent être présentés sous format papier ou via l'application TousAntiCovid

Des tests gratuits jusqu'à quand ?

Contrairement à d'autres pays, les test PCR et antigéniques étaient jusqu'à présent gratuits en France. Ce qui a amené certains de nos voisins frontaliers, comme les Belges, à venir se faire tester dans notre pays. Ce n'est désormais plus possible depuis le 7 juillet dernier. La gratuité demeure toutefois pour tous les citoyens français. Mais celle-ci ne va pas durer.

Le président de la République a annoncé ce lundi soir la fin de la gratuité des tests dits "de confort" à l'automne prochain. En clair, à moins d'être cas contact avéré ou de disposer d'une prescription médicale, il faudra payer pour se faire tester après l'été. Aucune date précise n'a été communiquée pour le moment, mais il a été confirmé que la fin de la gratuité concernera les tests PCR et les tests antigéniques

Et ça va coûter combien ?

Si vous êtes rétifs à la vaccination et êtes prêts à vous faire tester toutes les 48 heures (des narines en titane sont fortement conseillées) pour conserver une vie sociale, il faudra, à partir de cet automne, mettre la main au porte-monnaie. Une fois encore, les détails de cette annonce faite par le chef de l'Etat lundi soir n'ont pas été communiqués. Cependant, en toute logique, les tarifs ne devraient pas dépasser ceux appliqués aujourd'hui aux étrangers qui se font tester en France. Depuis le 7 juillet dernier, les toruistes en provenance d'un autre pays doivent débourser 49 euros pour un test PCR et 29 euros pour un test antigénique

 Sur son site internet, l'assurance maladie dévoile la façon dont elle rémunère un test PCR aux laboratoires. Au tarif de base de 43,20 € s'applique un système de bonus/malus en fonction de la rapidité de délivrance des résultats. Concernant les tests antigéniques, les prix varient de 26,14€ jusqu'à 49€ en fonction de l'endroit et du professionnel (infirmier, pharmacien, médecin) comme le révèlent nos confrères de Franceinfo.

Près de 50 € pour un test PCR ?! Mais combien ça coûte à l'étranger ?

Dans le monde, la gratuité des tests covid est une exception. En Europe, seuls quelques pays dont le Danemark, la Norvège ou la France, ne font pas payer le dépistage. Chez nos voisins allemands, un test PCR coûte entre 80 et 150 euros. Seule la région de Bavière propose la gratuité.

Sachez que la facture peut s'envoler jusqu'à 300 euros en Suède. Chez nos voisins britanniques, comptez entre 180 et 250 euros. De coquettes sommes dont vous pouvez vous faire partiellement rembourser uniquement si ces tests revêtent un caractère médical (présence de symptômes). Le montant du remboursement varie aussi selon le pays dans lequel vous réalisez ce test, comme le rappelle l'Assurance maladie sur son site internet. Hors Union Européenne, Espace Economique Européen et Suisse, la facture sera plus salée.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
#onvousrépond société covid-19 santé