• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Ouistreham : les douaniers se préparent à un Brexit dur

© AFP/ CHARLY TRIBALLEAU
© AFP/ CHARLY TRIBALLEAU

Le ministre de l'action et des comptes publics Gérald Darmanin s'est rendu au terminal portuaire ce jeudi 12 septembre à l'aube. Le service des douanes teste les contrôles ciblés qui seront pratiqués si le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne sans accord. 

Par Pierre-Marie Puaud

Si, comme cela semble désormais plus que probable, le long feuilleton du Brexit se solde par un "no-deal", la Manche redeviendra une frontière. Il en sera fini de la libre-circulation des citoyens et des marchandises. Du jour au lendemain, il faudra rétablir les contrôles douaniers. Mais comment échapper aux files d'attente ? Comment éviter l'engorgement d'un port où transitent 100 000 poids-lourds chaque année ?
 
Les files d'attente à l'embarquement sur le port de Ouistreham / © Boris Letondeur / France 3 Normandie
Les files d'attente à l'embarquement sur le port de Ouistreham / © Boris Letondeur / France 3 Normandie
 

Depuis plusieurs mois, les autorités françaises se préparent à cette éventualité. En est-il de même outre-Manche ? La réponse est moins sûre. Et pour attester que tout est prêt, Gérald Darmanin s'est rendu à Ouistreham tôt ce jeudi matin. Le ministre de l'action et des comptes-publics se trouvait aux côtés des douaniers à l'arrivée du ferry de 6h45 en provenance de Portsmouth.
 


Darmanin annonce des contrôles ciblés avant de commettre une gaffe

Le ministre avait manifestement un message à faire passer : tout sera mis en oeuvre pour éviter les queues interminables. Le service des douanes a semble-t-il trouvé la parade : les entreprises devront déclarer leurs marchandises avant l'embarquement. Les douaniers décideront pendant la traversée d'un éventuel contrôle de l'autre côté de la Manche, dans les ports français. Pour ce faire, les effectifs ont été renforcés : 38 douaniers supplémentaires sont affectés dans les ports transmanche dont une dizaine à Ouistreham.
 

Tout serait parfait s'il n'était cette "petite" bourde. Gérald Darmanin semblait sûr de lui lorsqu'il a évoqué la coopération avec la Brittany Ferries, une compagnie... "britannique". Les patrons de la compagnie... bretonne ont dû s'étrangler ! On a frôlé l'incident diplomatique.

A lire aussi

Sur le même sujet

Résumé du 3e jour du procès du Cuba Libre à Rouen

Les + Lus