Léon Gautier raconte son amitié avec Johannes Borner : image symbole du 6 juin 2014

Plus sur le thème :

Léon Gautier a débarqué à Colleville, le 6 juin 1944, vers 7h55 du matin, sous les ordres du commandant Philippe Kieffer. En 2014, son accolade avec l'allemand Johannes Börner devient un symbole de la réconciliation. Il nous raconte leur amitié, alors que Börner vient de s'éteindre.

Pourquoi l'image symbole du 6 juin 2014 doit être juste une histoire d'amitié "banale" ?


Les deux  hommes, ennemis en 1944, sont devenus amis et symbolisent, depuis cette accolade du 6 juin 2014, la réconciliation franco-allemande. Mais pour Léon Gautier, cette relation n'avait rien d'exceptionnelle. 

La guerre c'est la guerre. Après on se retrouve tous en temps de paix. On n'est pas là pour continuer une guerre. Vous savez, c'est sensationnel la paix

Les deux hommes habitent Ouistreham. Quand ils se rencontraient, ils ne parlaient pas de la guerre."Il venait ici, on prenait un pot ensemble, voilà, comme énormement de gens", explique Léon, dans son salon. "Vous vous rendez compte, il y a plus de 70 ans quand même", rappelle-t-il quand on l'interroge sur son amitié avec un ancien ennemi. S'il comprend pourquoi la question lui est posée, il ne semble pas vouloir prendre la mesure du symbole. Cette amitié n'a rien d'exceptionnelle pour lui et il entend bien le répéter, la guerre est terminée. 

"C'est un gentil garçon, honnête, droit" dit-il au sujet de Johannes Börner, "il a été emmené dans la guerre, il a pas eu le choix. Alors que moi j'ai eu le choix, je suis volontaire, c'est différent."  Léon sait finalement peu de chose sur le passé de son ami si ce n'est que c'est le père de ce dernier qui lui avait demandé de rester en France à la fin de la guerre.

Comment les deux hommes se sont-ils rencontrés ? Pudique, Léon partagera pas ce souvenir-là avec nous. Il nous explique quand même qu'il avait un ami gallois qui venait les 6 juin pour les cérémonies. Les deux hommes allaient toujourss manger dans le restaurant de Börner. Savait-il qui il était ? Oui bien sûr. Et Börner aussi savait qui ils étaient puisque les deux convives portaient leurs tenues militaires. Leur amitié est née peu à peu. Normalement dirait Léon. 

 

 

 

 

Léon Gautier, symbole du 6 juin en Normandie
En 1943, le très jeune soldat Léon se porte volontaire pour intégrer les commandos, sous les ordres du commandant Philippe Kieffer. Après un dur entraînement en Ecosse, le matin du 6 juin 1944, Léon Gautier débarque avec ses 176 compagnons. Leur mission : prendre le central téléphonique et le casino de Ouistreham.

éon Gautier, 93 ans, a même une application qui porte son nom, le "Soldat Léon"