• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Pays d'Auge: une voiture Rallye non homologuée finit sa course mortelle contre un mur

photo d'illustration / © Maxppp
photo d'illustration / © Maxppp

L'accident mortel s'est produit jeudi 11 octobre 2018, après 21 heures, à la sortie du petit bourg rural de Montreuil-En-Auge (14). Le conducteur d'une 205 rallye a perdu le contrôle de l'engin lancé à vive allure. Son copilote qui était peut-être un acheteur, a été tué sur le coup.

Par Alexandra Huctin

C'est un accident qui n'avait pas lieu d'être. Cette voiture 205, transformée en voiture rallye, était bien connue des habitants, de montreuil-en-Auge, pour ses accélérations régulières dans leur village.Un véhicule fait pour le circuit et pas pour la route. 

Jeudi 11 octobre 2018, le bolide est sorti de route, après une perte de contrôle, et a tapé un mur, pour finir sa course. 

Dans l'accident le copilote: un homme de 39 ans , père de trois enfants est décédé. Les secours (Smur- pompiers et hélicoptère du Havre) dépêchés sur place n'ont rien pu faire. A leur arrivée, l'homme ne respirait plus.
Le conducteur, 52 ans, est blessé mais il était conscient à l'arrivée des secours. Il a été transporté au CHU de Caen 


un essai pour une vente qui s'est mal terminé ?


 La 205 avait participé au mois de septembre dernier au Rallye de Lisieux et portait encore, hier soir, le numéro 28.
" Je suis allé voir le propriétaire et conducteur de la voiture à plusieurs reprises ces derniers mois pour lui dire que trop de riverains se plaignaient de ces traversées de village bruyantes", explique le maire. "Mais en vain, il ne voulait rien entendre."

A priori, son véhicule n'était donc pas homologué pour circuler sur les routes comme une voiture ordinaire. 
Dans l'accident, il est supposé que le copilote était, en fait, un acheteur. La 205 portait une affichette "à vendre" depuis peu de temps. 

"Près du garage nous avons retrouvé la voiture du copilote équipée d'un plateau qui laisse sous-entendre qu'il allait peut-être repartir avec" conclut, navré, Xavier Charles. " On a pensé qu'ils étaient en train de l'essayer."

 

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus