PHOTOS. L'impressionnant manoir normand de Claude Lelouch est à vendre

Construite en 2010 près de Deauville, dans le Calvados, l'immense propriété de Claude Lelouch est en vente. Le cinéaste ne s'y est jamais véritablement installé, mais y a tourné quelques scènes de film.

Entre Claude Lelouch et la Côte Fleurie, l'idylle dure depuis plusieurs décennies, depuis son enfance d'ailleurs. Après y être venu passer des week-ends et des vacances en famille étant petit, le réalisateur français y a notamment tourné sa première grand œuvre, Un Homme et une femme en 1966, ainsi que ses suites, Vingt ans après (1986) et Les Plus belles années d'une vie (2019). 

Dans le dernier opus de cette trilogie, avec les acteurs Jean-Louis Trintignant et Anouck Aimée, le cinéaste a mis en bobine plusieurs scènes dans le manoir qu'il s'est fait construire dans la campagne de Tourgéville, aux abords de Deauville. Conçue pour le film, mais aussi et surtout pour recevoir, la propriété est d'une architecture remarquable puisqu'il s'agit d'un manoir circulaire aux volumes impressionnants, 635 m² au sol, 472 m² Loi Carrez. 

Un bien hors-normes par ces qualités architecturales et ses matériaux. C'est un cadre de vie magique quand on y vit au quotidien, un lieu fait pour recevoir.

Le mandataire immobilier chargé de la vente

"Elle est toute ronde pour que le soleil puisse entrer en permanence dans la maison, expliquait Claude Lelouch il y a une dizaine d'années, dans La Maison France 5. C'est un loft, mais généralement le problème d'un loft c'est qu'on se voit tous. Là, comme il est rond -avec une structure au milieu-, si je suis de l'autre côté, on ne me voit pas. On est constamment isolés les uns des autres, tout en étant dans un espace ouvert".

durée de la vidéo : 00h00mn18s
Photos du Manoir de Claude Lelouch à Tourgéville (14) ©France Télévisions SAFTI

Pleinement ouvert d'ailleurs, puisque de grandes baies vitrées se situent tout autour du bâtiment. "A l'intérieur, ce qui frappe, c'est l'ensoleillement, il y a de la luminosité tout au long de la journée", détaille le mandataire immobilier chargé de la vente. Dans l'annonce postée sur le site du Figaro Immobilier, on découvre que le bien propose "cinq suites luxueuses et chaleureuses de 30 à 55 m2 environ chacune, une réception lumineuse de 200 m2 environ donnant sur le parc et, au cœur de la maison, une piscine de 70 m2 environ, confidentielle et atypique". Le tout posé sur un terrain de 4 hectares de prairie aménagée en parcours de golf privé.

En vente pour financer un prochain film

La manoir a été construit en 2010 après la vente et l'éclatement d'une parcelle appartenant déjà à Claude Lelouch, sur laquelle se dressait une version normande de son célèbre Club 13 parisien. Une salle de projection, un hôtel et un restaurant construits dans les années 70, aujourd'hui revendus et désormais connus sous l'appellation "Les Manoirs de Tourgéville". 

Le raisonnement du réalisateur vis-à-vis de ses biens immobiliers est simple, et très rationnel. Pour ses films, il a souvent préféré construire de véritables décors en dur plutôt que de tourner dans des lieux à démonter une fois le tournage achevé. Quitte à s'en séparer ensuite.

Il a d'ailleurs mis en vente d'autres biens luxueux dans l'optique de réaliser un nouveau long métrage. A 85 ans, Claude Lelouch n'est pas encore rassasié, malgré une filmographie impressionnante, garnie d'une soixantaine d'œuvres.