• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

PORTRAIT. Normandy Channel Race : Louis Duc et Gwen Riou (Carac)

Le Manchois Louis Duc (à droite) et son coéquipier Gwen Riou de la Team Carac. / © Team Carac
Le Manchois Louis Duc (à droite) et son coéquipier Gwen Riou de la Team Carac. / © Team Carac

Ce dimanche 27 mai, au large de Ouistreham, 30 bateaux de type "Class40" prendront le départ de la Normandy Channel Race. Parmi les skippers, de nombreux normands, comme le Manchois Louis Duc du team Carac, accompagné de son coéquipier Gwen Riou, un Breton. Rencontre...

Par Oscar Lemoine-Chalin et Olivier Couvreur

La Normandy Channel Race s'est peu à peu fait une place parmi les grand rendez-vous nautiques à suivre dans la catégorie des Class40. Son départ, prévu dimanche 27 mai à Caen (14h30), sera l'occasion pour les 30 duos de skippers de prendre la direction de l'Angleterre via l'Ile de Wight puis de suivre les côtes Sud britanniques avant de piquer dans la mer celtique pour rallier l'Irlande, Tukar Rock puis Fastnet Rock en tête et de remettre le cap vers la Manche... Une épopée de 8 jours passionnante !

Aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir un Normand dans la course, avec le Manchois Louis Duc, originaire de Carteret, qui a répondu à nos questions avec son coéquipier Gwen Riou de la Team Carac.


► VIDÉO. Découvrez Louis Duc et Gwen Riou dans cette vidéo :


le but c'est qu'il n'y ait plus personne devant nous à l'arrivée.
 

Louis Duc, 35 ans, originaire de Carteret (50), va participer à sa 7e Normandy Channel Race. Un habitué donc ! Dans son palmarès, en bref, on peut citer une 6e place à la Rolex Fastnet Race 2017, un podium (3e place) sur la Transat Jacques Vabre 2015, une solitaire du Figaro (2009) et une 2e place à la Transat Bakerly en 2016. Il s'était aussi illustré lors de la course Les Sables – Madère – Les Sables de 2007 en arrivant 3e.

Son objectif dans cette NCR 2018 ? "Avec ce magnifique plateau, le but c'est qu'il n'y ait plus personne devant nous à l'arrivée. Mais ça va être difficile parce qu'il y a de très bons compétiteurs en face" explique le Manchois. Son co-skipper Gwen Riou, bizut dans cette course, rêve de son côté d'un podium. "Mille milles en double dans des endroits que j'adore, je suis très content. C'est un défi, j'ai envie de faire bien" nous a-t-il confié. 

Sur le même sujet

Interview d'un agriculteur converti au bio grâce à Danone

Les + Lus