A Potigny dans le Calvados: des faux bébés pour aider les malades d'Alzheimer

Nos confrères du journal Libération se sont rendus à l'Ehpad du Laizon à Potigny. Dans cet établissement pour personnes âgées du Calvados on se sert de poupées d'enfants pour apaiser les patients.

"Louise, qui ne parlait plus et qui a dit un jour un "mon p'tit petiot", en plongeant son regard dans celui de la poupée... Geneviève qui plaque sont "petit pépère" contre sa poitrine... Lucienne qui nourrit de compote la poupée qu'elle prénomme Michael, comme son vrai petit-fils...", ces témoignages et réactions ont été recueillis par le journal Libération. Ils sont cités sur les ondes de France Inter ce lundi 26 février comme dans toutes les revues de presses des matinales nationales. L'Ehpad de Potigny situé dans le Calvados défraie la chronique. 

Réactiver les émotions et les souvenirs

Dans son article, Anaïs Moran, envoyée spéciale dans cette structure de 48 résidents atteints de troubles cognitifs, cite Philippe Roux, cadre de santé. La finalité de cette thérapie inhabituelle, celle de se servir de 6 faux poupons depuis 2015, est d': «utiliser à bon escient» les «poupées d’empathie» pour «calmer les angoisses» de ces personnes âgées «perdues dans le temps et l’espace». «Derrière leur démence, ces résidents sont des êtres humains avec des émotions et des souvenirs qui peuvent être réactivés positivement par ce contact avec le poupon». 

Une méthode qui suscite le débat

"Certaines familles protestent : faut-il accepter de tromper sa mère, son père, son frère ou sa sœur, et entrer dans le jeu ? Les proches ne supportent pas ce qu’ils considèrent comme un acte d’infantilisation. Généralement, ce sont des personnes qui ont du mal à accepter la maladie de leur proche développe Philippe Roux"  Sur le site internet spécialisé Alzheimer conseil, il est précisé que "cette méthode de soins, qui est au centre de divergences d’opinions chez les professionnels, pourtant, semble donner des résultats intéressants."



L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité