Les sabots de l'espoir : Avec Michel et Gérard, Ponpon a retrouvé une famille

L'âne Ponpon a retrouvé une famille avec Gérard et Michel
L'âne Ponpon a retrouvé une famille avec Gérard et Michel

Depuis six ans, à Luc-sur-Mer, dans le Calvados, deux retraités accueillent des chevaux abandonnés, maltraités ou à la retraite. Ils ont rejoint l'association "les sabots de l'espoir" comme famille d'accueil, guidé par l'amour qu'ils portent aux équidés.

Par CM et JYG

Juju a 22 ans. Sa carrière de sauteuse d'obsatcles est derrière elle. Ne pouvant plus concourrir, la jument a été mise à la retraite. Son voisin d'enclos, Ponpon, est bien plus jeune : 6 ans. Mais l'âne, venu de Bretagne, a connu son lot de souffrances. Les deux équidés ont trouvé refuge à Luc-sur-Mer, dans le Clavados, chez Michel et Gérad, un couple de retraités.
 
Les sabots de l'espoir : Avec Michel et Gérard, Ponpon a retrouvé une famille
Reportage de Jean-Yves Gélébart et Sarra Ben Cherifa

"On adore les animaux et il faut bien les aider, quoi", explique Michel, comme s'il s'excusait, "Et ils nous rendent l'amour qu'on leur donne." Cet amour des animaux, les deux artisans retraités ont décidé il y a six ans de le transformer en acte concret. Le couple achète un terrain d'un hectare et décide de devenir famille d'accueil pour l'association Les sabots de l'espoir, une association créée au départ pour sauver les animaux promis à l'abattoir. Les équidés sauvés sont confiés à des familles d'accueil sous contrat.

Pour financer l'accueil et les soins de leurs protégés, Michel et Gérard ont décidé d'exploiter un jardin potager et vendre leurs légumes aux visiteurs. Il sont également aidés par des bnévoles et un agriuclteur de la commune qui leur fournit du foin. Dans quelques jours, la famille va s'agrandir avec l'arrivée d'une nouvelle jument.

 

Sur le même sujet

Les + Lus