Sprint final pour les ostréiculteurs normands avant Noël

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM et JYG
Tout le monde sur le pont à quelques jours de noël dans cette exploitation ostréicole de Grandcamp-Maisy dans le Calvados
Tout le monde sur le pont à quelques jours de noël dans cette exploitation ostréicole de Grandcamp-Maisy dans le Calvados

C'est l'un des produits phares sur les tables en cette période de fêtes de fin d'année. L'huître a toujours la cote, en témoigne l'effervescence qui règne cette semaine dans les parcs ostréicoles de la région.

"Y aura-t-il des huîtres à Noël l'an prochain ?" Cette question, les professionnels se la sont posées à plusieurs reprises ces dernières années depuis 2008 avec l'apparition du virus mortel touchant les naissains. Si le problème perdure aujourd'hui (la solution miracle n'a pas encore été trouvée), il semble néanmoins moins virulent (20 à 30% des naissains décimés contre plus de 50% au début de la crise).

Ce qui n'a pas diminué en revanche, c'est l'appétit des consommateurs pour ce produit phare des fêtes. Dans les parcs ostréicoles normands, qui fournissent un quart de la production française, les équipes tournent à plein régime à quelques jours de Noël.

A Grandcamp-Maisy, dans le Calvados, l'entreprise familiale Taillepied met les bouchées doubles pour satisfaire les demandes de tous les clients. L'effectif est ainsi passé de 8 à 25 personnes. Sur le mois décembre, pas moins de 30 tonnes d'huîtres seront expédiées dans toute la France. Et même au-delà. Pusique la société normande exporte depuis octobre dernier à Hong-Kong.

Reportage de Jean-Yves Gélébart et Carole Lefrançois
Intervenants:
- Axel Taillepied, ostréiculteur
- André-Gilles Taillepied, ostréiculteur

durée de la vidéo: 01 min 38
Sprint final pour les ostréiculteurs normands avant Noël

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.