Tatouages : Certaines encres colorées seront interdites en France à partir de janvier 2022. Les tatoueurs voient rouge

La mesure fait couler beaucoup d'encre. A partir du 4 janvier 2022, certains additifs et pigments entrant dans la composition d'encres colorées pour les tatouages seront interdits par l'Union européenne pour cause de possible toxicité. Une décision qui inquiète les tatoueurs normands.

La décision a été prise sur la recommandation de l'Agence européenne des produits chimiques qui évoquent des risques "cancérogènes, mutagènes ou toxiques" dans les substances qui composent certains coloris utilisés par les tatoueurs. Certains additifs et pigments qui entrent dans la composition d'encres de tatouages vont être interdits à partir du 4 Janvier 2022. Cette interdiction n'est pas du goût des professionnels du tatouage qui craignent de perdre une partie de leur clientèle.

Ce type de tatouage en couleur, Space Tattoo Shop ne pourra plus le faire dans les mêmes teintes à partir du 4 janvier 2022. Un sérieux problème pour ce salon caennais qui met de la couleur dans 75% de ses tatouages.

Ca va impacter notre chiffre d'affaire car les tatouages en couleur coutent plus cher que les noir et blanc. On va également perdre une partie de notre stock d'encres. Beaucoup de clients qui souhaitent avoir un tatouage en couleur viennent nous voir pour se faire tatouer avant la date butoir du 4 janvier 2022.

Jade, Exploitante du Space Tattoo Shop à Caen.

 

Ce n'est pas la fin des tatouages couleurs

Si à partir du 4 janvier 2022, le seuil de 4 000 substances contenues dans les encres sera abaissé et 25 pigments interdits, cela ne signifie pas la fin de la couleur dans les tatouages. Les professionnels vont devoir s'adapter et trouver rapidement de nouvelles teintes de couleurs avec les substances disponibles sur le marché.Si certains tatoueurs s'inquiètent des répercussions commerciales de la décision des instances européennes, d'autres prennent la chose avec philosophie. Dans cet autre salon de tatouage caennais, les dessins couleurs réalisés sur la peau ne représentent que 20% de l'activité.

La palette de couleur va forcément se réduire mais on trouvera rapidement d'autres mélanges de couleurs avec des pigments autorisés qui nous permettrons de continuer notre activité. Cette mesure était déjà dans les tuyaux depuis quelques années, ce n'est pas une surprise.

Morgan Priault, responsable du cabinet de tatouage Skull&Bones.

 

Le Syndicat National des Artistes Tatoueurs (SNAT) conteste les nouvelles restrictions, car selon lui, elle sont injustifiées. Le SNAT a lancé une pétition sur son site internet pour le maintien de certains pigments (notamment plusieurs rouge, orange et jaune) dans les encres de tatouage.

Ces pigments constituent la majeure partie des palettes de couleurs proposées par les marques présentes en Europe. Selon le SNAT, aucune encre ne serait conforme à ce nouveau règlement et toutes les encres achetées en 2021 seraient légalement inutilisables à compter de janvier 2022. Les tatoueurs devront donc se débrouiller pour trouver des alternatives pour assurer des tatouages couleurs en attendant l'arrivée sur le marché des nouvelles encres.

Le Syndicat National des Artistes tatoueurs affirme que peu d'informations parviennent des fabricants, principalement américains et que l'incertitude demeure quant aux encres legales disponibles en 2022. Pour terminer ce tableau un peu sombre, le SNAT précise que les encres noires ne sont pas à l'abri des nouvelles restrictions. Certaines d'entre-elles pourraient être concernées par l'une des 4 000 substances dont le seuil sera abaissé dès janvier 2022.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie économie