Thury-Harcourt se prépare à accueillir les championnats du monde de kayak-polo

700 athlètes de 26 nations différentes ont rendez-vous en Suisse Normande du 23 au 28 septembre. La commune de 2000 habitants, et plus largement la Suisse Normande, se mobilisent pour faire de cet événement sportif un succès.

La base du Traspy, à Thury-Harcourt, qui accueillera la semaine prochaine les matchs des championnats du monde de kayak-polo
La base du Traspy, à Thury-Harcourt, qui accueillera la semaine prochaine les matchs des championnats du monde de kayak-polo
Sur la base du Traspy, à une semaine de la cérémonie d'ouverture, on assemble les différents éléments de la scène flottante sur laquelle défileront les participants aux championnats du monde. 700 athlètes de 26 nations différentes (Afrique du sud, Etats-Unis, Brésil ou Iran) sont attendus en Suisse Normande. Thury-Harcourt, petite commune de 2000 habitants, a su convaincre la fédération internationale de canoë-kayak. Elle succède à Poznan (plus de 500 000 habitants), en Pologne, il y a deux ans. Le succès des championnats d'Europe de 2007 organisés dans la vallée du Traspy a joué en sa faveur.

La commune abrite également l'un des clubs français les plus importants : 500 kayakistes licenciés. Le kayak fait partie en quelque sorte de l'identité de la commune. 600 bénévoles sont mobilisés sur l'événement. Plus largement, c'est toute la Suisse Normande qui vient donner un coup de main. Matréiel et équipements sont prêtés par les villages alentours. "C'est une vraie solidarité de toutes les communes qui sont autour de Thury-Harcourt, et c'est là que moi je retrouve la Suisse Normande, la vraie suisse Normande solidaire où tout le monde amène sa pierre", explique Paul Chandelier, maire de Thury-Harcourt. Avec un budget de 800 000 euros, ces championats du monde n'auraient pas pu voir le jour sans cette solidarité.

Le comité d'organisation des championnats du monde de kayak polo attend près de 50 000 spectateurs la semaine prochaine. Pour faire de cet événement sportif une vraie fête populaire, il a décidé, comme en 2007 pour les championnats d'Europe, de ne pas faire payer les spectateurs. 


Reportage d'Alexandra Huctin et Cyril Duponchel
Intervenants:
- Olivier Rousselet, ancien de l'équipe de France et responsable de la base du Traspy
- Daniel et Christian, bénévoles
- Paul chandelier, maire de Thury-Harcourt

durée de la vidéo: 02 min 18
Thury-Harcourt se prépare à accueillir les championnats du monde de kayak-polo

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canoë-kayak sport c sports sports nautiques suisse normande
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter